Jésus Christ: heri et hodie, ipse et insecula (Livre numérique Google)

Couverture
E. Plon, Nourrit et Cie, 1891 - 893 pages
0 Avis
  

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Livres sur des sujets connexes

Table des matières

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 726 - Satan vous a réclamés pour vous cribler comme le froment, mais j'ai prié pour toi afin que ta foi ne défaille point ; et toi, lorsque tu seras converti, affermis tes frères 8.
Page 592 - C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair?
Page 601 - Seigneur, si vous aviez été ici, mon frère ne serait pas mort.
Page 586 - Mon père, j'ai péché contre le ciel et contre vous; je ne suis plus digne d'être appelé votre nls. Et le père dit à ses serviteurs : Apportez vite...
Page 16 - En vérité, en vérité, je vous dis, que désormais vous verrez le ciel ouvert, et les Anges de Dieu monter et descendre sur le Fils de l'homme.
Page 264 - Mais celui qui boira de l'eau que je lui donnerai, n'aura jamais soif; mais l'eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d'eau qui jaillira jusqu'à la vie éternelle. 15 La femme lui dit : Seigneur, donne-moi de cette eau, afin que je n'aie plus soif, et que je ne vienne plus ici pour .en puiser. 16 Jésus lui dit : Va, appelle ton mari, et viens ici.
Page 487 - Oui, je vous le dis, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel.
Page 450 - Père : et nul ne connaît le Fils, si ce n'est le Père; et nul ne connaît le Père, si ce n'est le Fils, et celui à qui le Fils aura voulu le révéler.
Page 248 - Otez tout cela d'ici, et ne faites pas de la maison de mon Père une maison de trafic.
Page 578 - Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes, et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous ne l'avez pas voulu ! Voici, votre demeure va devenir déserte. Car je vous dis que, désormais, vous ne me verrez plus jusqu'à ce que vous disiez, Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur.

Informations bibliographiques