Oeuvres, Volume 4 (Livre numérique Google)

Couverture
d'Expilly, 1739
0 Avis
  

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Livres sur des sujets connexes

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 293 - Le devoir de la comédie étant de corriger les hommes en les divertissant, j'ai cru que, dans l'emploi où je me trouve, je n'avais rien de mieux à faire que d'attaquer, par des peintures ridicules, les vices de mon siècle...
Page 318 - Ces gens, dis-je, qu'on voit d'une ardeur non commune Par le chemin du Ciel courir à leur fortune, Qui, brûlants et priants, demandent chaque jour, Et prêchent la retraite au...
Page 53 - J'entre en une humeur noire, en un chagrin profond, Quand je vois vivre entre eux les hommes comme ils font; Je ne trouve partout que lâche flatterie, Qu'injustice, intérêt, trahison, fourberie; Je n'y puis plus tenir, j'enrage, et mon dessein Est de rompre en visière à tout le genre humain.
Page 315 - II m'enseigne à n'avoir affection pour rien; De toutes amitiés il détache mon âme ; Et je verrais mourir frère , enfants , mère , et femme, Que je m'en soucierais autant que de cela. CLÉANTE. Les sentiments humains , mon frère , que voilà ! ORGON.
Page 52 - Mais, quand on est du monde, il faut bien que l'on rende Quelques dehors civils que l'usage demande.
Page 286 - Si l'emploi de la comédie est de corriger les vices des hommes, je ne vois pas par quelle raison il y en aura de privilégiés. Celui-ci est, dans l'État, d'une conséquence bien plus dangereuse que tous les autres; et nous avons vu que le théâtre a une grande vertu pour la correction. Les plus beaux traits d'une sérieuse morale sont moins...
Page 112 - ... trouvât aimable, Que vous fussiez réduite en un sort misérable; Que le ciel en naissant ne vous eût donné rien; Que vous n'eussiez ni rang, ni naissance, ni bien; Afin que de mon cœur l'éclatant sacrifice Vous pût d'un pareil sort réparer l'injustice; Et que j'eusse la joie et la gloire en ce jour De vous voir tenir tout des mains de mon amour.
Page 51 - Non, non, il n'est point d'âme un peu bien située Qui veuille d'une estime ainsi prostituée ; Et la plus glorieuse a des régals peu chers*; Dès qu'on voit qu'on nous mêle avec tout l'univers : Sur quelque préférence une estime se fonde, Et c'est n'estimer rien qu'estimer tout le monde.
Page 131 - Trahi de toutes parts, accablé d'injustices, Je vais sortir d'un gouffre où triomphent les vices, Et chercher sur la terre un endroit écarté Où d'être homme d'honneur on ait la liberté.

Références issues de pages Web

Bibliographie nationale française Livres - Cumulatif 2005 - 510 ...
Fac-sim. de l'éd. de, Paris : Gauthier-Villars, 1950 : Oeuvres de Henri Poincaré. ... Oeuvres [Texte imprimé]. Tome XI / Henri Poincaré. ...
bibliographienationale.bnf.fr/ livres/ CuM_05.H/ cadre510-5.html

Editions Jacques Gabay - POINCARE : ŒUVRES, Tome 06, Géométrie ...
OEUVRES. DE. HENRI POINCARE. PUBLIEES. SOUS LES AUSPICES DE L'ACADEMIE DES SCIENCES. PAR. LA SECTION DE GEOMETRIE. TOME VI. Publié avec la collaboration ...
www.gabay.com/ sources/ Liste_Fiche.asp?CV=193.06

Informations bibliographiques