Les autres: roman

Couverture
Actes Sud, 2006 - 531 pages
67 Avis
Caractère : n. m. Manière habituelle de réagir, propre à chaque personne. Et juste en dessous : Personnes susceptibles s'abstenir. Voilà ce qui était écrit en gros sur le couvercle. Ce jeu a reçu une récompense au Festival international des nouveaux jeux de société. Je ne m'arrête pas à ce détail positif, j'imagine le chambardement qu'il peut susciter dans notre groupe. Un jeu de miroir tient nos relations dans le monde des ombres et des reflets. Personnages et Caractères propose d'éclairer cet imbroglio. Mais justement, faut-il faire la lumière ? Je suis de l'avis de Fleur : c'est prendre des risques. Théo lit la règle du jeu avec un sérieux d'enfant. On dirait que lire à voix haute le protège de comprendre ce qu'il annonce. Et Niels s'amuse, se frotte les mains, il assistera en direct à une expérience psychologique. C'est bien digne de lui d'avoir offert ce cadeau.

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Avis des utilisateurs

5 étoiles
25
4 étoiles
13
3 étoiles
17
2 étoiles
7
1 étoile
5

Avis d'utilisateur - Signaler comme contenu inapproprié

Le livre est présenté en 3 parties : choses pensées, choses dites, choses rapportées, comme les 3 actes d’une pièce de théâtre pendant lesquels se jouerait la même histoire mais de 3 points de vue différents. Comme dans le théâtre classique, sont respectées les 3 unités (de temps : la soirée anniversaire de Théo, de lieu : le salon de la maison de famille, d’action : le jeu offert à Théo par son frère Nils).
J’ai adoré la partie « choses pensées » : suivre le monologue intérieur de chacun des dix personnages étaient très intéressant et le procédé est inhabituel.
J’ai trouvé un peu longuette la partie « choses dites » avec parfois des dialogues un peu convenus, un peu préfabriqués pour faire avancer l’histoire, quoi qu’il y ait des redites avec la première partie. Il s’agit à proprement parler du jeu auquel se livrent les participants à la soirée d’anniversaire de Théo. On peut voir les personnages évoluer en fonction de ce que leur renvoient les autres.
La partie « choses rapportées » ne respecte pas tout à fait son rôle. Alors qu’elle se veut l’œil extérieur qui commente la scène, un peu comme une lecture de tableau, on retrouve du monologue intérieur des personnages reprenant des thèmes déjà abordés dans une ou l’autre des deux parties précédentes et un « nous » qui intervient régulièrement et qui fait qu’on ne sait plus très bien qui raconte.
Au final, j’ai un peu peiné à aller jusqu’au bout, alors même que j’étais emballée au début… L’idée était tout de même séduisante de construire ce roman ainsi et j’ai bien retrouvé (*) dans certaines expressions utilisées, le regard aigu que porte l’auteur sur la vie en société.
(*) que j’avais apprécié dans Grâce et dénuemen
 

Les autres

Avis d'utilisateur  - anne_le_bruit_des_vagues - Babelio

J'aime énormément l'écriture fluide d'Alice Fernay. Pourtant ce roman m'a surprise, dérangée, même, je crois... Il se compose en trois 3 parties : la première racontant la soirée telle que chacun la ... Consulter l'avis complet

Les 5 commentaires »

Livres sur des sujets connexes

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques