Histoire de France: Henri IV et Richelieu (Livre numérique Google)

Couverture
Librairie Internationale, 1874
0 Avis
  

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 152 - Que diriez-vous, Sire, si vous aviez vu en Guyenne et en Auvergne les hommes paître l'herbe à la manière des bêtes?... Cela est tellement véritable, que je confisque à Votre Majesté mon bien et mes offices, si je suis convaincu de mensonge ! » Cette voix, sortie du cœur du peuple, donnait courage au Parlement.
Page 98 - Les rois jusqu'ici tenaient à déshonneur de savoir combien valait un écu, et moi je voudrais savoir ce que vaut un liard, combien de peine ont ces pauvres gens pour l'acquérir, afin qu'ils ne fussent chargés que selon leur portée.
Page 29 - ... secret des amours de Henri IV, qui ne la quitta point, écrivit à Sully qu'elle mangea bien à dîner, « qu'on la traita des « viandes les plus friandes et les plus délicates que son hôte...
Page 87 - C'est celle qui lui ramena l'intraitable d'Aubigné, et le jeta dans ses bras : «Je me rendis à la cour, où le roi, sous prétexte de me charger de l'inspection des joutes, me tint deux mois sans me parler de ce qu'il avoit sur le cœur. A la fin, comme j'entrois avec lui dans un bois où il alloit chasser, il me dit : «D'Aubigné, je ne vous ai point parlé de vos assemblées, où vous avez pensé tout gâter, parce que vous étiez de bonne foi, et que j'étois sûr qu'il ne se passeroit rien...
Page 173 - Très-sinistre ligure d'oiseau de proie, la plus bizarre du siècle. Point de front et nez de vautour, des yeux sauvages et fort brillants; rien d'homme, quelque chose de moins ou de plus, et d'une espèce différente. Animal féroce et docile, servile en ses débuts, plus servile à la fin. Ce personnage étrange, nourri par Richelieu dans sa ménagerie, va éclater dans l'histoire. C'est Condé!...
Page 279 - ... et resta, ce que dit sa figure lugubre : le dictateur du désespoir. En toute chose, il ne pouvait faire le bien que par le mal, souvent en employant les plus mauvaises passions de son temps. Celle du clergé, c'était la mutilation de la France, la destruction ou l'expulsion de la France protestante, à l'imitation de ce que l'Espagne faisait des Moresques, l'Autriche des Bohémiens et de tant d'autres. Beaucoup de catholiques pensaient de même, par l'impatience française qui brise les obstacles,...
Page 140 - Comme un de mes amis disait au président de Harlay que cette femme parlait sans preuves, ce bonhomme levant les yeux et les deux bras au ciel : « II n'y en a que trop, dit-il, il n'y en a « que trop ! Et plût à Dieu que nous n'en vissions
Page 25 - ... aériennes qui dominaient le jardin. Le tout, petit et sans emphase. Mais, à droite, à gauche, des cours et des bâtiments secondaires donnaient l'ampleur et les aisances variées d'une villa de Lombardie, tandis que l'exquise coquetterie des appartements secrets rappelait la recherche extrême des petits palais de Venise. Tout ce que la vieille Italie a su des arts de volupté y était, le solide aussi des jouissances du Nord. Aux sensualités des bains et des étuves parfumées, le maître...
Page 1 - LA vie de l'homme, mais principalement celle d'un souverain qui a une grande monarchie à gouverner , est bien proprement comparée à un jeu de dés auquel , pour être heureux, il faut que le jeu en die et que le joueur sache bien user de sa chance : or , de ces deux choses la première n'est pas en notre puissance; elle dépend de la fortune, c'est-à-dire de la Providence divine dont la raison nous est inconnue; mais la seconde, qui est de bien recevoir ce qui nous est envoyé , et...
Page 239 - La Fronde est réputée, non sans cause, pour une des périodes les plus amusantes de l'histoire de France, les plus divertissantes, celle où brille d'un inexprimable comique la vivacité légère et spirituelle du caractère national. Cent volumes de plaisanteries! toute une littérature pour rire! Des bibliothèques entières de facéties! n'est-ce pas régalant?

Informations bibliographiques