Pomponne de Bellièvre (1529-1607): un homme d'Etat au temps des guerres de religion

Couverture
Ecole des chartes, 1998 - 490 pages
0 Avis

Dans la longue lignée des grands serviteurs de la monarchie française à l'époque moderne, Pomponne de Bellièvre occupe une place singulière. Successivement conseiller au parlement de Chambéry, ambassadeur en Suisse puis auprès du roi de Pologne, surintendant des finances, président au parlement de Paris, représentant de la France à la conclusion de la paix de Vervins avec l'Espagne, enfin chancelier de France, ce juriste de formation, qui fut aussi un des négociateurs favoris de Catherine de Médicis et de Henri III durant les guerres de Religion, fit preuve d’une polyvalence exceptionnelle pour un homme de robe de son temps. Seule sa défaite finale face à son rival montant, Sully, permet d’expliquer l’obscurité où il est à tort resté jusqu’au XXe siècle.
Maillon principal d’une saga familiale commencée dans l’entourage des archevêques de Lyon au XVe siècle et terminée dans la banqueroute totale en 1675, Pomponne de Bellièvre témoigne, par sa vie d'homme privé, de comportements où l’attachement à la terre et la force des liens de parenté et de clientèle tiennent une place fondamentale.
L’ « irréprochable serviteur de cinq rois » illustre extraordinairement, par son destin d’homme d’État, au sens plein du mot, l’histoire du royaume de France, du règne de Henri II à celui de Henri IV.

Olivier Poncet, archiviste-paléographe (1993), est conservateur du patrimoine, membre de l'Ecole française de Rome et docteur de l'université Paris-Sorbonne.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Informations bibliographiques