Le for intérieur

Couverture
Le Dé bleu, 1996 - 107 pages
1 Commentaire
Il a dû falloir au poète (il, elle) une énergie patiente, une sauvage révolte toujours à l'affût pour retourner à son " rectangle clair du papier qui la hèle, la hale [...] impérieux ". Il a dû y avoir l'évidence de l'inspiration, soudain douce et consolante mais aussi le froid, le vide, également le harassement du quotidien. Mais tout est né, de ce que dictaient en poésie, les violences des éléments, le sang perdu, les cellules en combat, les petites morts et les rebonds. La fraternité de poètes de même parage a encouragé, renouvelé, établi ce besoin de louanger, constater, méditer. La dureté de la vie, l'évidence de certaines joies ont développé ce qui existait déjà : un culte de la pudeur, de la mesure indispensable, si l'on veut que la référence à l'Universel soit durable. Le poète (il, elle) a écrit pour Autrui. Je suis autrui, conforté, et ma gratitude me poussera à dire ces poèmes, comme j'ai dit Eluard, Char, Follain, Cadou, Chedid, Reverdy et bien d'autres, pour améliorer un public concerné, le rendre plus fraternel. Je les dirai pour le " mieux vivre " de mes enfants (au nombre de cinq également). Je les dirai aussi pour les grands inconsolables. Espérant qu'ils méditeront d'une façon ou d'une autre : " que la mort n'aura pas eu le dernier mot ". Daniel Gélin.

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Un Prix Max-Pol Fouchet

Avis d'utilisateur  - MOPP - CritiquesLibres.com

Un jury international sélectionne un manuscrit qui sera édité et diffusé. Après Françoise Lison-Leroy en 1991, c'est son amie Colette Nys-Mazure qui a obtenu le prix en 1996. Dans ce recueil, nous ... Consulter l'avis complet

Livres sur des sujets connexes

Table des matières

Préface de Daniel Gélin
9
Des aires et des ères de solitude
27
Jardins
47
Droits d'auteur

3 autres sections non affichées

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques