La passion de maître François Villon (Livre numérique Google)

Couverture
P. Ollendorff, 1900 - 352 pages
0 Avis
  

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 255 - Mort destruit tout, c'est son usage, Aussitôt le grand que le moindre. Qui moins se prise plus est sage ; En la fin faut devenir cendre. (Gd" D
Page 256 - D'amer trop les biens qui demeurent Au monde, et sont siens de droiture. Ceulx qui plus ont, plus enviz meurent.
Page 255 - ... Convient chacun à mort s'offrir Fol est qui n'en a connaissance Qui plus vit plus a à souffrir... ISABEAU, les larmes aux yeux. — Hélas! mes six pauvres enfants que Mort m'a pris! BEDFORD, n'écoutant pas. — Quel horriblement beau spectacle! Regardez, Madame, voici le roi. LE MORT, au Roi : Venez, noble roi couronné Renommé de force et prouesse Jadis fûtes environné De grans pompes, de grant noblesse, Mais maintenant toute haultesse Laisserez, vous n'êtes pas seul, Peu aurez de votre...
Page 219 - Allez, lettres, faites un saut, combien que n'ayez pied ni langue, remontrez, en votre harangue, que faute d'argent ci m'assaut.
Page 256 - Mais poures riches abaissier / Tu fais mort telle est ta nature Sage nest pas la créature / Damer trop les biens qui demeurent Au monde / et sont siens de droiture / t.
Page 54 - Jenin l'Avenu, va-t-en aux étuves ! Et toi là venu, Jenin l'Avenu, si te lave nu, et te baigne aux cuves, Jenin ï'Avenu!

Informations bibliographiques