Les Capétiens (888-1328)

Couverture
Editions Tallandier, 2001 - 474 pages
1 Commentaire
Se substituant à la dynastie des Carolingiens, dont les derniers rejetons, aux règnes éphémères, furent les victimes de leur incapacité politique et militaire, la branche aînée des Capétiens, dits directs, occupa le trône de France pendant plus de quatre siècles, grâce à des atouts qui en firent la dynastie la plus prestigieuse de l'Occident. Ces rois ont, en effet, tous assuré leur succession de père en fils, jusqu'à l'avènement de la branche cadette des Valois. De plus, chacun a montré une personnalité affirmée, physiquement, moralement et politiquement. Que leur règne ait été trop court, comme celui de Louis VIII le Lion, ou fort long comme celui de Philippe II Auguste, tous ont fait preuve, autorité, d'esprit d'entreprise et de dévouement à la nation française. Grâce à ces qualités et à travers des luttes permanentes contre, les vassaux ambitieux et les souverains voisins, ils ont pu réaliser progressivement l'unité de la France, royaume qui, d'un petit duché autour de Paris, s'est constitué de l'embouchure de la Meuse aux Pyrénées, et est ainsi devenu le plus puissant et le plus brillant d'Europe.

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Avis d'utilisateur - Signaler comme contenu inapproprié

Intéressant, complète pour moi certaines lacunes (fin des carolingiens, naissance des capétiens, construction du royaume, rôle des capétiens dans cette construction). Un peu limité en tant qu'approche globale (bien que l'on voit assez bien l'apogée du moyen age avec Louis IX - Saint Louis, la naissance des ordres et de quelques idées philosophies, la progression de la royauté ...).  

Table des matières

Philippe IV le Bel
395
Les fils de Philippe le Bel
415
Chronologie succincte
441
Droits d'auteur

2 autres sections non affichées

Expressions et termes fréquents

Références à ce livre

Informations bibliographiques