Histoire literaire de la France: XIIIe siècle, Volume 19 (Livre numérique Google)

Couverture
Chez Osmont, à l'Olivier, Huart l'aîné, a la Justice, Clousier, à l'Ecu de France, Hourdel, David le jeune, à l'Esperance, Chaubert, à la Renommée & Gissey, 1838
0 Avis
  

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Livres sur des sujets connexes

Table des matières


Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 756 - ... devant lui sor son arçon. Les ex li baise et le front et le bouce et le menton. Ele l'a mis a raison. 'Aucassins, biax amis dox, 10 en quel tere en irons nous?' 289 'Douce amie, que sai jou? Moi ne caut u nous aillons, en forest u en destor, i mais que je soie aveuc vous.
Page 459 - Planher vuelh en Blacatz en aquest leugier so, ab cor trist e marrit; et ai en be razo, qu'en...
Page 751 - ... et de froit et de mesaises; icil vont en paradis: aveuc ciax n'ai jou que faire. Mais en infer voil jou aler, car en infer vont li bel clerc, et li bel cevalier qui sont mort as tornois et as rices gueres...
Page 751 - Mais en infer voil jou aler, car en infer vont li bel clerc, et li bel cevalier qui sont mort as tornois et as rices gueres, et li...
Page 494 - Marquis, je veux que les moines de Cluny fassent de vous leur capitaine , ou que vous soyez abbé de Cîteaux , puisque vous avez le cœur assez bas pour aimer mieux deux bœufs et une charrue à Montferrat, qu'ailleurs être empereur. On dit bien que jamais petit de léopard ne se mit au terrier, comme fait le renard...
Page 107 - Boilyaue , lequel maintint et garda si la prevosté , que nul malfaiteur , ne liarre, ne mortrier n'osa demeurer à Paris , qui tantost ne feust pendu ou destruit ; ne parent, ne lignage , ne or, ne argent, ne le pot garantir. La terre le roy commença à amender , et le peuple y vint pour le bon droit que en y fesoit.
Page 293 - et avez lessié labit vostre père et vostre mère, et estes < vestu de plus riche camelin que le roy n'est.
Page 107 - ... il n'y venoit pas plus de dix personnes ou de douze. Avec ce il avoit tant de maulfeteur et de larrons à Paris et dehors, que tout le païs en estoit plein.
Page 544 - La tristesse et la douleur m'accablent tellement, « que je suis près d'en mourir; elle est vaincue, elle « est avilie cette croix dont nous nous étions revêtus « en l'honneur de celui qui expira sur la croix « pour racheter nos péchés. Ni ce signe révéré, ni « nos lois saintes, rien ne nous protège, rien ne « nous garantit contre les barbares Turcs.
Page 759 - Nicolete n'en a soing, car ele aime un dansellon qui Aucassins avoit non, bien jure diu et son non, ja ne prendera baron, 35 s'ele n'a son ameor que tant desire.

Références issues de pages Web

Paragraphes
Histoire literaire de la France ». 4. Friedrich Schlegel : « Histoire de la littérature ancienne et moderne ». 5. Jean-Jacques Ampère : « De l'histoire de ...
www.littfra.umontreal.ca/ paragraphes/ pages/ quatrieme-15.htm

Informations bibliographiques