Collection des mémoires relatifs à lh̓istoire de France... (Livre numérique Google)

Couverture
Claude Bernard Petitot, M. Petitot (Claude-Bernard), Alexandre Petitot, Louis Jean Nicolas Monmerqué
Foucault, 1825
0 Avis
  

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 205 - ... excité ce désordre que pour se rendre le parlement favorable. Quoi qu'il en soit , il fut blâmé des deux partis , celui de la cour l'accusant d'ingratitude et d'infidélité , et M. le prince de lâcheté , pour avoir rendu une place dont le secours étoit assuré. Il arriva dans le même temps une affaire qui auroit pu avoir de grandes suites si elle eût été bien ménagée. Ce fut la diversion des rentes de l'hotel-de-ville, que Sa Majesté fit arrêter dans toutes les recettes pour s'en...
Page 386 - Cependant ces raisons , quoique conformes aux résolutions du Pape, ne le déterminèrent point encore,' à cause de la levée du siége de Pavie, qui rassura un peu Sa Sainteté, et lui fit donner des paroles plus favorables à l'abbé Charier , qui partit aussitôt pour se rendre à Caprarolles, afin d'obliger le cardinal de Retz à retourner à Rome : ajoutant que c'étoit le...
Page 21 - Le coadjuteur, en confessant le crocheteur, reçut un coup de pierre qui lui fit une contusion aux côtes : la Reine l'envoya prier de venir au Palais-Royal le lendemain , mais il s'étoit mis au lit exprès; la Reine lui offrit de faire justice de Beautru , mais il dit qu'il ne se plaignoit de rien.
Page 409 - Paris, qui par toutes sortes de raisons devoit lui être favorable, se déclara contre lui : ce qui fit que de onze provinces, il n'en eut que cinq pour lui. Dans le fond, le projet de M. de Châlons n'étoit pas...
Page 11 - Thou et Potier, de le suivre. Il alla ainsi de chambre en chambre se saisir des magistrats qu'il soupçonnait être attachés au roi. Ils furent conduits à la Bastille au nombre de cinquante, à travers deux haies de bourgeois. Quelques membres de la chambre des comptes, du grand conseil et de la cour des aides, furent mis dans d'autres prisons. Le parlement était alors composé d'environ cent quatre-vingts membres.
Page 534 - ... en se retournant le corps et comme en passant , aux portes des églises , aux coins des rues et dans les places publiques, mettant leurs dos contre les murs et les portes des églises, et des édifices des places publiques.
Page 204 - Roi d'aller au devant de lui jusqu'à une grande lieue, où l'ayant rencontré, Sa Majesté le conduisit à cheval chez la Reine, que l'impatience retint plus d'une heure à une fenêtre, pour voir arriver son cher favori.
Page 308 - Retz : homme résolu, de sang-froid, et capable de tempérer par sa prudence et par sa sagesse l'emportement et la vivacité de l'abbé Rousseau. Il fut aussi arrêté que Fromantin et Imbert , l'un chirurgien et l'autre valet de chambre du cardinal, qui avoient coutume de le...
Page 42 - ... regagner l'affection publique (qu'il voyoit bien qu'il alloit perdre pour un temps) , en le sacrifiant au parlement et au peuple. Ce fut dans cette pensée que Son Altesse fit offrir ses services à la Reine , faisant sonner bien haut son attachement inviolable au service de Sa Majesté.
Page 216 - M. le Prince ayant été réitérer leur déclaration à la chambre des comptes , à la cour des aides et à la...

Informations bibliographiques