Les sectes politiques: 1965-1995

Couverture
Harmattan, 2006 - 147 pages
0 Avis
Certaines sectes avaient pu se présenter, des années soixante aux années quatre-vingt-dix, comme des armes permettant de conduire une véritable " guerre politique " contre diverses valeurs de notre civilisation. Il est vrai que, de manière très insolite, deux tendances contraires avaient alors donné naissance à des engeances sectaires : le souffle novateur de mai 1968 et la volonté de revenir, ensuite, à une morale parfois très sévère. Un tel objet d'étude - l'univers et l'influence des sectes activistes en France de 1965 à 1995 - était ainsi, à l'évidence, des plus hétérogènes. On rappellera donc, au fil de ces pages, les péripéties liées à l'émergence de la très " philosophique " Nouvelle Acropole, de l'incroyable et " transcendantal " Parti de la loi naturelle, du très inquiétant Club des surhommes et de ses multiples surgeons, de la Contre-réforme catholique au XXe siècle et, même, des inclassables Parti humaniste et Parti ouvrier européen. La grande faute de ces mouvements fut, cependant, d'avoir conduit de jeunes hommes et de jeunes femmes au sein de véritables impasses idéologiques. C'était, par exemple, l'époque durant laquelle la lévitation, le " vol yogique " et leurs avatars étaient parfois décrits comme pouvant présenter un véritable remède à la poussée - supposée - de la délinquance au sein de l'Hexagone ! Nous devons cependant saluer les vigoureux apports des associations antisectaires - et les multiples démarches parlementaires - qui, tous, visaient à protéger la société française de cet assaut " porté dans sa partie la plus fragile, les adolescents ". Pourtant, la vigilance reste de mise car, dans ces premières années du XXIe siècle, certaines de ces sectes politiques continuent de sévir... sous des appellations à peine tronquées ou remaniées.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Informations bibliographiques