Les hommes en général me plaisent beaucoup: roman

Couverture
Actes sud, 17 août 2005 - 133 pages
17 Avis
Cette nuit, Lili n'entend plus le bruit des animaux. Dans un demi-sommeil, elle se lève. Accroupie dans l'herbe, protégée par le feuillage du jardin, elle voit soudain passer les girafes, les éléphants, les tatous. Immobile sous la lune, Lili observe puis retourne se coucher auprès de son mari. Dans un silence de songe plus rien ne bouge. Au matin la vie reprend. Tout est en place, en équilibre. Mais, au cœur de cet été de chaux vive, il faut cependant vérifier, vérifier que les animaux du zoo sont rentrés. En s'approchant des cages Lili perçoit une silhouette, une ombre, un miroitement et, très vite, l'odeur incandescente du désir lui revient en mémoire... Roman d'amour et de dépendance, ce livre explore la folie du désir comme autant de lumières qui scintillent et qui claquent. Car dans les villes comme dans les zoos une musique résonne parfois délicatement : le très léger bruissement de l'enfance...

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Avis des utilisateurs

5 étoiles
3
4 étoiles
8
3 étoiles
4
2 étoiles
2
1 étoile
0

Les hommes en général me plaisent beaucoup

Avis d'utilisateur  - LauPa - Babelio

Lu à Noël au Quebec, c est d onc un double bon souvenir. Je reste comblée par l ecriture et l univers de Véronique Ovaldé. Consulter l'avis complet

Les hommes en général me plaisent beaucoup

Avis d'utilisateur  - sentinelle - Babelio

Dans ce monde carnassier dans lequel les hommes sont « tout particulièrement dangereux », pourquoi en attendre consolation et protection alors qu'il faut songer avant tout à s'en protéger ? Comment ... Consulter l'avis complet

Livres sur des sujets connexes

Table des matières

Section 1
7
Section 2
12
Section 3
13
Droits d'auteur

12 autres sections non affichées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques