Du suicide dans l'armée: étude statistique étiologique et prophylactique (Livre numérique Google)

Couverture
O. Doin, 1881 - 123 pages
0 Avis
  

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 19 - ... faut le dire et le répéter, afin que les malheureux qui méditent un pareil acte sachent bien que leur conduite sera flétrie, qu'ils n'ont pas à escompter les regrets que leur conduite coupable produira, et que, bien au contraire, on arrivera de plus en plus à être persuadé que leur attentat doit être considéré à l'égal de celui des meurtriers ou des assassins. Comme ces derniers, les suicidés sont des vaniteux, des égoïstes ; ils ont des instincts anti-sociaux. La société ne...
Page 36 - Ma vie n'appartenait plus à la patrie... les événements de ces derniers jours m'en avaient rendu maître... Pourquoi tant souffrir, me dis-je, et qui sait si ma mort ne placerait pas la couronne sur la tête de mon fils? La France serait sauvée... je n'hésitai pas; je sautai à bas de mon lit, et délayant le poison dans un peu d'eau, je le bus avec une sorte de bonheur; mais le temps lui avait ôté sa force.
Page 111 - L'imitation dans le suicide affecte, en général, la plus bizarre fidélité dans la reproduction de l'acte qu'elle copie. Cette fidélité ne s'élcnd pas seulement au choix des mêmes moyens, mais souvent au choix du même lieu, du même âge, et à la plus minutieuse représentation de la première scène. Sous l'Empire, un soldat se tue dans une guérite; plusieurs autres l'ont élection de la même guérite pour se tuer.
Page 106 - Dans un grand nombre de cas, les individus chez lesquels la fréquentation des cafés est dégénérée en habitude invétérée, finissent, après un temps très-variable, par subir à des degrés différents une sorte d'intoxication spéciale, caractérisée par des phénomènes qui trahissent d'une manière non équivoque l'afflux sanguin vers le cerveau.
Page 108 - Guyon (1), que dans les deux expéditions du général Bugeaud, en 1836, dans la province d'Oran, pendant les plus fortes chaleurs de l'été, on en compta jusqu'à onze... Les vents du sud régnaient depuis deux jours et la chaleur était étouffante, lorsque le 17 août, cinq hommes se firent sauter la cervelle. De nouveaux suicides, en juin 1837, dans la province d'Oran, furent signalés par M. Payen.
Page 114 - ... pour la curiosité publique; école du scandale, du crime, du suicide et de la folie, il favorise trop souvent l'éclosion et le développement de ces instincts pervers qui, à un moment donné, sont assez forts pour étouffer la voix de la conscience, et pour précipiter des âmes dégradées ou des intelligences faciles à défaillir, sur cette pente fatale qui aboutit à trois chemins également terribles : le bagne, la morgue , la maison des fous.
Page 42 - A l'avenir, le compte rendu annuel relatif au recrutement comprendra des renseignements statistiques sur l'état sanitaire de l'armée, dans des tableaux indiquant pour chaque corps : « 1° L'effectif moyen de l'armée...
Page 114 - Que l'on fasse des recueils spéciaux pour les besoins de la science, de la magistrature et du barreau, c'est évidemment fort utile, mais que l'on ne mette point dans les mains de tous cet instrument de corruption morale. A ce prix, vous verrez diminuer les chiffres aujourd'hui si élevés du crime et de la mort volontaire...
Page 28 - Caton lui-même est sans vêtements; il s'est frappé sur son lit, au point du jour, après avoir passé une partie de la nuit à lire le traité de Platon sur l'immortalité de l'âme. Les vêtements du médecin, ceux de l'affranchi, grandement compris et rendus, prouvent que Simart appréciait déjà toutes les beautés du costume antique. Un enfant nu, dont le geste exprime l'effroi, et des esclaves consternés, occupent le second plan. La draperie...
Page 36 - Cette lutte m'avait jeté dans un extrême découragement, je pris le parti de mettre fin à une vie qui n'était plus utile à la France. « Depuis la retraite de Russie, je portais du poison suspendu au cou dans un sachet de soie : c'est Ivan qui l'avait préparé -par mon ordre dans la crainte que je...

Informations bibliographiques