Alde Manuce et l'hellénisme à Venise: Hellénisme dans l'Occident. Isabelle d'Este marquise de Mantoue. Correspondance inédite des réfugíes grecs en Italie. Zacharias Calliergi et les calligraphes crétois. Premières impressions grecques, etc (Livre numérique Google)

Couverture
A. Firmin=Didot, 1875 - 646 pages
0 Avis
  

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 63 - Mais j'ai fait vœu, ditil, de> consumer ma vie à l'utilité publique; et Dieu m'est témoin que tel est mon plus ardent désir. A une vie paisible j'ai préféré une vie laborieuse et agitée : l'homme n'est pas né pour des plaisirs indignes d'une âme généreuse, mais pour des travaux qui l'honorent. Laissons aux vils troupeaux l'existence des brutes.
Page 28 - Ils étaient, après tout, bien peu nombreux (l'histoire n'en connaît guère qu'une dizaine) ; mais ils arrivaient les mains pleines de livres , l'esprit plus ou moins orné d'une littérature dont l'Europe commençait à devenir curieuse, surtout grâce aux vives excitations de quelques hommes de cœur et de génie tels que Pétrarque...
Page 446 - Cartéromachos, de décréter une loi défendant de converser entre soi autrement qu'en langue grecque. Que si quelqu'un s'exprime différemment parmi nous, soit à dessein, soit par inadvertance, soit même par oubli de la loi, soit par quelque cas fortuit, il paiera comme amende une petite pièce d'argent.
Page 498 - Cuius poenae pars tertia spectet ad Orphanotrophium pietatis huiusce urbis nostrae, alia tertia ad rectores et magistratus nostros, ad quos delatum îuerit, alia item tertia sit delatoris. Nos autem bene audita optimeqjie considerata et perpensa ipsius Aldi petitione, ac ïntellecto et quantum profuerit et prodesse possit studiosis omnibus...
Page 171 - Ces charmants volumes, que l'on pouvait emporter dans sa poche, à la promenade et en voyage, ne coûtaient que deux francs et demi valeur actuelle, et remplaçaient avantageusement les in-folio, qui coûtaient dix fois plus et qu'on ne pouvait lire que sur un pupitre.
Page 372 - Venise pour tacher d'obtenir la restitution de mes champs et jardins perdus, non par ma faute, mais par celle de ces temps désastreux. Démarches inutiles ! etc.
Page 370 - Borgia, fille d'Alexandre vi. perle en ce monde, leur fist singulier recueil; et tous les jours leur faisoit bancquetz et festins à la mode d'Ytalie, tant beaulx que merveilles. Bien ose dire que de son temps, ne beaucoup devant, ne s'est point trouvé de plus triumphante princesse; car elle estoit belle, bonne, doulce et courtoise à toutes gens. Elle parloit espaignol , grec, ytalien et François, quelque peu...
Page 44 - L'honorable famille des princes de Carpi, après lui avoir fourni les moyens d'élever son imprimerie, lui vint souvent en aide, et le jeune prince Leonelloluiécrivaitau nom duprince Alberto, son frère aîné, pour le solliciter, de la manière la plus pressante et la plus aimable, de venir s'établir avec son imprimerie dans leur château à Novi, lui offrant même d'y partager en deux les chambres qu'ils habitaient... (3). Douze ans plus tard une autre lettre du même prince, 12 mars 1510, datée...
Page xvi - Graece, cum sit turpe magis nostris nescire Latine ; hoc sermone pavent, hoc iram gaudia curas, hoc cuncta effundunt animi secreta.
Page 78 - ... plus pénible que d'apporter tous les soins qu'ils exigent dans des temps aussi durs, où les armes sont bien plus maniées que les livres. Depuis que je me suis imposé ce devoir, voici sept ans que je puis affirmer, sous la foi du serment, de n'avoir pas joui pendant tant d'années, même une heure...

Informations bibliographiques