Réfractaires & maquisards en Mayenne

Couverture
Siloë, 2003 - 75 pages
0 Avis
Des jeunes gens vont tout mettre en œuvre pour faire échec à la déportation, malgré les mesures d'intimidation et les menaces de l'occupant et du gouvernement de Vichy contre les familles des réfractaires. Courageux, patriotes, n'ayant aucune possibilité de quitter leur pays, ils devront se résigner à attendre... et survivre. L'hiver 1943-1944 est particulièrement rigoureux. Une volonté de travailler les anime en échange d'un hébergement qu'ils trouvent dans les fermes de communes retirées, ainsi que chez des artisans, entrepreneurs forestiers, dans des moulins, laiteries et communautés. Il y a encore des gens courageux et généreux pour les aider dans leur combat. Pourtant la situation est déjà bien dure dans de nombreuses fermes, en l'absence du père ou du fils, prisonnier. C'est la mère de famille qui supporte seule toute la lourde tâche des travaux... Et ça dure... La dénonciation est toujours une obsession pour les uns et les autres. L'espoir est leur idéal.

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Livres sur des sujets connexes

Table des matières

Section 1
5
Section 2
7
Section 3
19

6 autres sections non affichées

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques