Pensées (Livre numérique Google)

Couverture
A.A. Renouard, 1812
23 Avis
  

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Avis des utilisateurs

5 étoiles
10
4 étoiles
2
3 étoiles
9
2 étoiles
2
1 étoile
0

Pensées

Avis d'utilisateur  - Gwen21 - Babelio

Pascal fut d'abord pour moi un sujet de fascination quand j'appris qu'à 19 ans, au milieu du XVIIème siècle, il avait inventé la "pascaline", l'ancêtre de la calculatrice. Cette prouesse tant ... Consulter l'avis complet

Pensées

Avis d'utilisateur  - ubuprovencal - Babelio

Pour sa propre culture generale, aborder les Pensees de pascal s avere tres interessant ne serait ce que pour survoler l oeuvre et savoir de quoi ca parle car en ecoutant des emissions de philosophie ... Consulter l'avis complet

Livres sur des sujets connexes

Table des matières

II
103
III
131
IV
141
V
165
VI
182
VII
191
VIII
198
IX
216
XVIII
31
XIX
42
XX
54
XXI
58
XXII
65
XXIII
78
XXIV
90
XXV
95

X
229
XI
238
XII
261
XIII
275
XIV
290
XV
1
XVI
10
XVII
21
XXVI
105
XXVII
111
XXVIII
118
XXIX
121
XXX
126
XXXI
146
XXXII
202
XXXIII
217

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 138 - De sorte que toute la suite des hommes, pendant le cours de tant de siècles, doit être considérée comme un même homme qui subsiste toujours et qui apprend continuellement...
Page 29 - Si ce discours vous plaît et vous semble fort, sachez qu'il est fait par un homme qui s'est mis à genoux auparavant et après pour prier cet Être infini et sans parties, auquel il soumet tout le sien, de se soumettre aussi le vôtre pour votre propre bien et pour sa gloire; et qu'ainsi la force s'accorde avec cette bassesse.
Page 186 - Nous ne sentons ni l'extrême chaud ni l'extrême froid. Les qualités excessives nous sont ennemies, et non pas sensibles. Nous ne les sentons plus, nous les souffrons. Trop de jeunesse et trop de vieillesse empêchent l'esprit ; trop et trop peu de nourriture troublent ses actions ; trop et trop peu d'instruction l'abêtissent. Les choses extrêmes sont pour nous comme si elles n'étaient pas, et nous ne sommes point à leur égard. Elles nous échappent , ou nous à elles.
Page 215 - Car ils disent hardiment que les corps tendent en bas, qu'ils aspirent à leur centre, qu'ils fuient leur destruction, qu'ils craignent le vide, qu'ils ont des inclinations, des sympathies, des antipathies, qui sont toutes choses qui n'appartiennent qu'aux esprits.
Page 142 - Cette véritable méthode, qui formerait les démonstrations dans la plus haute excellence, s'il était possible d'y arriver, consisterait en deux choses principales : l'une de n'employer aucun terme dont on n'eût auparavant expliqué nettement le sens; l'autre, de n'avancer jamais aucune proposition qu'on ne démontrât par des vérités déjà connues ; c'est-à-dire, en un mot, à définir tous les termes et à prouver toutes les propositions.
Page 189 - Il ne faut pas que l'univers entier s'arme pour l'écraser. Une vapeur, une goutte d'eau suffit pour le tuer. Mais quand l'univers l'écraserait, l'homme serait encore plus noble que ce qui le tue , parce qu'il sait qu'il meurt ; et l'avantage que l'univers a sur lui, l'univers n'en sait rien. Ainsi toute notre dignité consiste dans la pensée. C'est de là qu'il faut nous relever, non de l'espace et de la durée. Travaillons donc à bien penser : voilà le principe de la morale.
Page 12 - Toutes nos actions et nos pensées doivent prendre des routes si différentes, selon qu'il y aura des biens éternels à espérer ou non, qu'il est impossible de faire une démarche avec sens et jugement, qu'en la réglant par la vue de ce point qui doit être notre dernier objet.
Page 222 - Voilà tout ce que les hommes ont pu inventer pour se rendre heureux. Et ceux qui font sur cela les philosophes, et qui croient que le monde est bien peu raisonnable de passer tout le jour à courir après un lièvre qu'ils ne voudraient pas avoir acheté, ne connaissent guère notre nature.
Page 191 - Nous ne nous contentons pas de la vie que nous avons en nous et en notre propre être : nous voulons vivre dans l'idée des autres d'une vie imaginaire, et nous nous efforçons pour cela de paraître.
Page 272 - Quand on voit le style naturel ', on est tout étonné et ravi ; car on s'attendait de voir un auteur, et on trouve un homme...

Références issues de pages Web

Pensées - Blaise Pascal - Livre - EVENE
Découvrez le livre Pensées de Blaise Pascal avec un résumé du livre, des critiques Evene ou des lecteurs, des extraits du livre Pensées, des anecdotes et ...
www.evene.fr/ livres/ livre/ blaise-pascal-pensees-714.php

Pensées by Blaise Pascal | librarything
All about Pensées by Blaise Pascal. librarything is a cataloging and social networking site for booklovers.
www.librarything.com/ work/ 9448

Bibliographie des auteurs du programme en livres de poche ...
Trois discours sur la condition des grands et Pensées. Paris : Gallimard. 160 p. ... Quelques pensées sur l'éducation. Paris : Vrin. 384 p. ...
www.ac-nancy-metz.fr/ enseign/ philo/ biblio/ prog/ moderne.htm

Pascal : Pensées en vente sur ebay.fr (fin le 16-Jan-08 20:32:18 ...
Achetez Pascal : Pensées dans la catégorie Livres, BD et Revues, Romans, Littérature, Littérature classique, xviième sur ebay, au format Enchères ou à Prix ...
cgi.ebay.fr/ Pascal-:-Pens%C3%A9es_W0QQitemZ130189873475QQcmdZViewItem

Informations bibliographiques