La Pierre de Rosette

Couverture
Editions du Seuil, 1 janv. 1999 - 229 pages
3 Avis
Il y a deux cents ans, en juillet 1799, un officier le Bonaparte en Égypte faisait une découverte bouleversante. La stèle de granit qu'il venait de mettre au jour près de la ville de Rosette portait un même texte gravé en trois écritures différentes : en grec, en démotique et en hiéroglyphes. Pour la première fois, on disposait d'un outil pour déchiffrer l'écriture égyptienne, que plus personne ne savait lire depuis quatorze siècles ! Une fantastique aventure intellectuelle commençait. En Europe, quelques-uns des plus grands esprits de l'époque interrogeaient la pierre de Rosette, saisie par l'armée anglaise et transportée à Londres, au British Museum. Si le Suédois Johann David Akerblad et l'Anglais Thomas Young lui arrachaient quelques réponses, c'est un Français, Jean-François Champollion, fort de sa connaissance des langues orientales et d'un travail acharné sur toutes les inscriptions disponibles, qui allait parvenir à la solution. Brusquement, tout s'éclairait. L'Égypte ancienne, muette depuis si longtemps, se mettait à parler...

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

La pierre de Rosette

Avis d'utilisateur  - herveGAUTIER - Babelio

herveGAUTIER N°471– Novembre 2011 UNE SOIRÉE AU CAIRE – Robert Solé - le Seuil. Charles, le narrateur, se souvient que sa famille avait quitté l'Égypte qu'elle avait tant aimée, comme des parias. Mais ... Consulter l'avis complet

La pierre de Rosette

Avis d'utilisateur  - Didili - Babelio

Pourquoi la pierre de Rosette se trouve-t-elle à Londres depuis deux cents ans ? Demande le violoniste de l'opéra du Caire. Pourquoi le musée de Berlin détient-il toujours un merveilleux buste de ... Consulter l'avis complet

Table des matières

Fort Julien
7
La 31e séance
15
Signes sacrés et symboles
25
Droits d'auteur

20 autres sections non affichées

Expressions et termes fréquents

Références à ce livre

Tous les résultats Google Recherche de Livres »

Informations bibliographiques