Notices historiques sur les bibliothèques anciennes et modernes (Livre numérique Google)

Couverture
1825
0 Avis
  

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 4 - Quand même on conviendrait qu'elle eût subsisté jusqu'à la destruction du second temple, on ne saurait cependant déterminer le lieu où elle était déposée ; mais il est probable qu'elle eut le même sort que la ville. Car quoique Rabbi Benjamin affirme que le tombeau du prophète...
Page 49 - Manuce légua à l'académie de cette ville. La bibliothèque du roi de Sardaigne à Turin est très-curieuse par rapport aux manuscrits du célèbre Pierre Ligorius, qui dessina toutes les antiquités de l'Italie. Le pape Nicolas v fonda une bibliothèque à Rome, composée de six mille volumes des plus rares : quelques-uns disent qu'elle fut formée par SixteQuint, parce que ce pape ajouta beaucoup à la collection commencée par le pape Nicolas v. Il est vrai que les livres de cette bibliothèque...
Page 31 - Nord détruisirent dans la suite : il n'y en a point qu'on doive plus regretter que la grande bibliothèque, fondée à Yorck , par Egbert, archevêque de cette ville; elle fut brûlée avec la cathédrale, le couvent de Sainte-Marie et plusieurs autres maisons religieuses , sous le roi Etienne. Alcuin parle de cette bibliothèque dans son Epître à l'Eglise d'Angleterre.
Page 14 - L'histoire nous apprend qu'à la prise de Carthage, le sénat fit présent à la famille de Régulus de tous les livres qu'on avait trouvés dans cette ville, et qu'il fit traduire en latin vingt-huit volumes, composés par Magon, Carthaginois, sur l'agriculture.
Page 5 - CariathSépher, située sur les confins de la tribu de Juda. Dans la suite, celle de Tibériade ne fut pas moins fameuse par son école : et il est probable que ces sortes d'académies n'étaient point dépourvues de bibliothèques. Depuis l'entière dispersion des Juifs à la ruine de Jérusalem et du...
Page 58 - C'était l'emploi le plus ordinaire , et même l'unique , des premiers cénobites de Marmoutier. On regardait alors un monastère qui n'aurait pas eu de bibliothèque, comme un fort ou un camp dépourvu de ce qui lui était le plus nécessaire pour sa défense : claustrum sine armario, quasi castrum sine armamentario.
Page 7 - Piérius dit que ce prince aimait tant l'étude, qu'il fit construire une bibliothèque magnifique, ornée des statues de tous les dieux de l'Egypte, et sur le frontispice de laquelle il fit écrire ces mots : le Trésor des remèdes de l'âme; mais ni Diodore de Sicile ni les autres historiens ne disent rien du nombre de volumes qu'elle contenait; autant qu'on en peut juger, elle ne pouvait pas être fort nombreuse, vu le peu de livres qui existaient...
Page 177 - Europe : il fait l'admiration des architectes et des étrangers. Sa longueur est de cent cinquante pieds , sa largeur de trente-trois , sa hauteur de quarante. Le pavé est de marbre , et l'intérieur orné de quatre globes , de sphères, de planisphères, de tables précieuses , de divers bustes et bas-reliefs. Six rangs d'in-folio régnent à l'entour et sont placés dans cinquante-trois armoires grillées...
Page 21 - ... publique , à l'arrangement de laquelle il travailla lui-même. Les choses furent en cet état jusqu'à ce que les turcs se rendirent maîtres de Constantinople : aussitôt les sciences, forcées d'abandonner la Grèce , se réfugièrent en Italie, en France et en Allemagne, et...
Page 29 - Manzor ne fut pas moins assidu à cultiver les lettres. Ce grand prince fonda plusieurs écoles et bibliothèques publiques à Maroc, où les Arabes se vantent d'avoir la première copie du code de Justinien. Erpenius dit que la bibliothèque de Fez est composée de trente-deux mille volumes, et quelques-uns prétendent que toutes les Décades de...

Informations bibliographiques