Bibliothèque des mémoires relatifs à l'histoire de France pendant le 18e et le 19e siècle, Volume 10 (Livre numérique Google)

Couverture
1849
0 Avis
  

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 233 - ... j'ai donné ordre aux troupes de s'éloigner de Paris et de Versailles. Je vous autorise et vous invite même à faire connaître mes dispositions à la capitale.
Page 53 - Sophie était d'une rare laideur ; je n'ai jamais vu personne avoir l'air si effarouché ; elle marchait d'une vitesse extrême, et, pour reconnaître, sans les regarder, les gens qui se rangeaient sur son passage, elle avait pris l'habitude de voir de côté, à la manière des lièvres. Cette princesse était d'une si grande timidité, qu'il était possible de la voir tous les jours, pendant des années, sans l'entendre prononcer un seul mot.
Page 370 - Alors le roi, coupant sa volaille et ayant ordonné à Molière de s'asseoir, lui sert une aile, en prend en même temps une pour lui , et ordonne que l'on introduise les entrées familières, qui se composaient des personnes les plus marquantes et les plus favorisées de la cour. « Vous me voyez, leur dit le roi, occupé défaire manger Molière, que mes valets de chambre ne trouvent pas assez bonne compagnie pour eux.
Page 353 - ... tion; bien d'autres périront après nous. Tout le » monde a contribué à notre perte ; les novateurs » comme des fous , d'autres comme des ambitieux » pour servir leur fortune, car le plus forcené des » jacobins voulait de l'or et des places , et la foule » attend le pillage. Il n'ya pas un patriote dans » toute cette infâme horde; le parti des émigrés » avait ses brigues et ses projets ; les étrangers vou» laient profiter des dissensions de la France : tout » le monde a sa part...
Page 236 - ... de ramener l'ordre et le calme. Je sais qu'on a donné d'injustes préventions ; je sais qu'on a osé publier que vos personnes n'étaient pas en sûreté.
Page 240 - ... prêts. Elle écrivit un discours de quelques lignes pour l'Assemblée', voulant s'y rendre avec sa famille, son palais et son service, si le roi était retenu prisonnier dans Paris. Elle apprenait ce discours ; je me souviens qu'il commençait par ces mots : « Messieurs, je viens vous remettre l'épouse » et la famille de votre souverain ; ne souffrez pas » que l'on désunisse sur la terre ce qui a été uni » dans le ciel. » En répétant ce discours, sa voix était coupée par ses larmes...
Page 370 - On dit que vous faites maigre chère ici , Molière , et que les officiers de ma chambre ne vous trouvent pas fait pour manger avec eux. Vous avez peut-être faim; moi-même je m'éveille avec un très-bon appétit : mettez-vous à cette table , et qu'on me serve mon en cas de nuit.
Page 268 - ... titre. Elle avait acquis la preuve que ce ministre était devenu son plus cruel ennemi , et qu'il se servait pour noircir son caractère, des moyens les plus vils et les plus criminels. Je puis attester que j'ai vu dans les mains de la reine un manuscrit des mémoires infâmes de la femme Lamotte, qu'on lui avait apporté de Londres, et qui était corrigé, de la main même de M. de...
Page 67 - ... les principes de la philosophie moderne , et cependant tenant plus qu'aucun ecclésiastique à la hiérarchie du clergé , vain , bavard , fin et brusque à la fois , fort laid et affectant l'homme singulier; traitant les gens les plus élevés comme ses égaux , quelquefois même comme ses inférieurs , l'abbé de Vermond recevait des ministres et des évêques dans son bain , mais disait en même temps que le cardinal Dubois avait été un sot: qu'il fallait qu'un homme de sa sorte , parvenu...
Page 202 - ... étaient déjà placés en face d'eux , et sur la table était posé un énorme manuscrit en plusieurs cahiers ; le roi me dit : « C'est la comédie » de Beaumarchais , il faut que vous nous la lisiez; » il y aura des endroits bien difficiles à cause des ra» tures et des renvois; je l'ai déjà parcourue , mais » je veux que la reine connaisse cet ouvrage. Vous » ne parlerez à personne de la lecture que vous allez

Informations bibliographiques