Aristote au Mont-Saint-Michel: Les racines grecques de l'Europe chrétienne

Couverture
Editions du Seuil, 2008 - 277 pages
22 Avis
On considère généralement que l'Occident a découvert le savoir grec au Moyen Âge, grâce aux traductions arabes. Sylvain Gouguenheim bat en brèche une telle idée en montrant que l'Europe a toujours maintenu ses contacts avec le monde grec. Le Mont-Saint-Michel, notamment, constitue le centre d'un actif travail de traduction des textes d'Aristote en particulier, dès le XIIe siècle. On découvre dans le même temps que, de l'autre côté de la Méditerranée, l'hellénisation du monde islamique, plus limitée que ce que l'on croit, fut surtout le fait des Arabes chrétiens. Même le domaine de la philosophie islamique (Avicenne, Averroès) resta en partie étranger à l'esprit grec. Ainsi, il apparaît que l'hellénisation de l'Europe chrétienne fut avant tout le fruit de la volonté des Européens eux-mêmes. Si le terme de "racines" a un sens pour les civilisations, les racines du monde européen sont donc grecques, celles du monde islamique ne le sont pas.

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Avis des utilisateurs

5 étoiles
11
4 étoiles
5
3 étoiles
1
2 étoiles
2
1 étoile
3

Apocryphe!

Avis d'utilisateur  - HERVE - Fnac

Jacques de Venise où la transmission du savoir hellénique? Ecclésiastique de second rang, la trace laissée dans les entraves du Mont Saint-Michel est infime. La somme des traductions d'Aristote lui ... Consulter l'avis complet

Indispensable

Avis d'utilisateur  - Marsac - Fnac

Livre indispensable pour comprendre ce que notre civilisation occidentale doit au monde grec par l'intermédiaire des mondes byzantin ou chrétien d'Orient. Consulter l'avis complet

Table des matières

Islam et savoir grec
125
Problèmes de civilisation
167
ConclusIon Le soleil dApollon illumine lOccident
197
Droits d'auteur

4 autres sections non affichées

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques