Thoth, oder, Die Wissenschaften der alten Aegypter nach klassischen und ägyptischen Quellen bearbeitet, Volumes 16 à 17 (Livre numérique Google)

Couverture
Vandenhoeck und Ruprecht, 1855 - 254 pages
0 Avis
  

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Livres sur des sujets connexes

Autres éditions - Tout afficher

Fréquemment cités

Page v - Mémoire, de faire remarquer que la traduction de ces lignes eût été impossible dans l'état où Champollion a laissé la science égyptienne.
Page v - ... l'engagement de mettre sous les yeux de l'Académie , comme je l'ai fait déjà, les pièces justificatives de mon mémoire, qui sont des inscriptions hiéroglyphiques presque toutes expliquées pour la première fois. A ceux qui ne croient pas que la clef véritable de la lecture des hiéroglyphes ait été trouvée par Champollion, je n'ai rien à dire. Dans leur opinion, je suis un rêveur ; dans la mienne , ils ferment les yeux à la lumière du jour. La discussion n'est pas possible entre...
Page 156 - Décernât quodcunque volet de corpore nostro Isis , et irato ferial mea lumina sistro : Dummodo vel cœcus teneam , quos abnegó , nummos.
Page 67 - Hactenus ad cilharam vocalia moverat ora, Poscimur Aonides: sed forsitan otia non sunt, Nee nostris praebere vacat tibi cantibus aurem. » « Ne dubita, veslrumque milii refer ordine carmen,» 333 Pallas ait ; nemorisque lev!

Informations bibliographiques