Traité élémentaire du calcul des probabilités (Livre numérique Google)

Couverture
Bachelier, 1822 - 347 pages
0 Avis
  

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 2 - Le second, de diviser chacune des difficultés que j'examinerais en autant de parcelles qu'il se pourrait et qu'il serait requis pour les mieux résoudre.
Page 193 - On cherche encore quelle est la durée de la vie probable , à un âge donné ; on entend par cette durée le nombre d'années après lequel la probabilité d'exister et celle de ne pas exister sont les mêmes , et par conséquent égales à...
Page vi - Tableau général de la science qui a pour objet l'application du calcul aux sciences politiques et morales, 1795.
Page 2 - Le premier était de ne recevoir jamais aucune chose pour vraie que je ne la connusse évidemment être telle ; c'est-à-dire d'éviter soigneusement la précipitation et la prévention , et de ne comprendre rien de plus en mes jugements que ce qui se présenterait si clairement et si distinctement à mon esprit que je n'eusse aucune occasion de le mettre en doute.
Page 70 - Chances (**), ont résolu un grand nombre de problèmes sur les jeux de hasard ; mais il n'entre point dans le plan que je me suis tracé, de...
Page 114 - ... en multipliant le nombre des épreuves , obtenir telle probabilité qu'on voudra, que le joueur favorisé sera toujours en gain , et l'autre toujours en perte.
Page 209 - Analyse et tableaux de l'influence de la petite vérole sur la mortalité...
Page 203 - En effet, cette dernière tient au nombre d'individus dans la vigueur de l'âge , et dont toutes les facultés sont développées autant que le permet l'état de la civilisation , secondé par une bonne distribution des moyens d'existence.
Page 319 - Moivre, page 191, troisième édition.; On propose ordinairement ce Problème ainsi : Deux joueurs ayant chacun un certain nombre de jetons jouent ensemble à cette condition que celui qui perdra une partie donnera un jeton à l'autre; on demande combien il ya à parier que le jeu, qui peut durer à l'infini, sera...
Page 298 - ... raison pour égale deux raisons contre , je supprime le tout ; que deux raisons contre égalent trois raisons pour, j'efface les cinq, et ainsi de suite, jusqu'à ce que je trouve enfin de quel côté demeure la balance. Après deux nouveaux jours de réflexions, si quelque arrière-pensée...

Informations bibliographiques