L'armillaire et le pourridié-agaric des végétaux ligneux

Couverture
Editions Quae, 3 oct. 2005 - 487 pages
Les armillaires (genre Armillaria) sont des champignons responsables d'une maladie des racines, le " pourridié-agaric ". Elles provoquent d'importants dégâts dans le monde entier sur les arbres forestiers et fruitiers, la vigne, les arbres d'ornement et les plantations tropicales. Les espèces d'Armillaria présentent des caractéristiques uniques dans l'univers des champignons du point de vue de leur morphogenèse (initiation d'organes agrégés très différenciés), de leur physiologie (mycélium bioluminescent), de leur cycle reproductif et de leur évolution. Leur plasticité biologique leur permet de se comporter comme des saprophytes décomposeurs du bois mort, des parasites de faiblesse, des parasites primaires agressifs, voire des symbiotes mycorhiziens. Première synthèse en langue française sur le sujet, cet ouvrage présente les espèces d'Armillaria d'Europe, analyse leur variabilité et leur biologie (physiologie, ontogénie, cycle infectieux, épidémiologie, rôle de l'environnement). Il décrit enfin la maladie sur les différents hôtes ligneux, détaille ses dégâts et les méthodes de lutte envisageables. L'ouvrage intéressera les chercheurs et les étudiants, comme les professionnels de l'arboriculture et de la forêt.
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Place de larmillaire parmi les agents de pourridiés
23
Historique des recherches sur larmillaire
33
Taxonomie et phylogénie des armillaires
43
Description et distribution des armillaires européennes
63
Systèmes sexuels et cycles caryologiques
85
Identification spécifique des armillaires
103
Variabilité intraspécifique et distinction des génotypes
115
Nutrition et métabolisme
127
Prédisposition des arbres et sensibilité à larmillaire
221
Symbiose entre larmillaire et des orchidées
239
Relations entre les armillaires et leurs hôtes ligneux
251
méthodes sylvicoles et culturales
349
Lutte chimique
365
Sensibilité des hôtes ligneux à larmillaire et sélection
377
acquis problèmes et prospectives
409
Références bibliographiques
419

Ontogénie des armillaires
151
Cycle infectieux de larmillaire Stratégie biologique
177
Conservation du mycélium dans le bois
188
Épidémiologie
203
Liste des espèceshôtes de larmillaire citées
475
Microorganismes champignons et parasites divers cités
481
Crédit photographique
487
Droits d'auteur

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 453 - Bricker JL, 1973. The interaction of Armillaria mellea and Trichoderma spp. as modified by methyl bromide. Phytopathology, 63, 965-973.
Page 459 - Rhoads AS, 1942. Notes on Clitocybe root rot of bananas and other plants in Florida. Phytopathology, 32, 487-496.
Page 431 - Association of declining red pine stands with reduced populations of bark beetle predators, seasonal increases in root colonizing insects, and incidence of root pathogens. Forest...
Page 451 - Munnecke DE, Kolbezen MJ, Wilbur WD and Ohr HD 1981 Interactions involved in controlling Armillaria mellea. Plant Dis. 65, 384-389.

Informations bibliographiques