Bizutage et barbarie

Couverture
Bartholomé, 1998 - 155 pages
0 Avis
Parmi les atteintes à l'intégrité de la personne et les violations de ses droits, la barbarie exprimée de plus en plus fréquemment lors de bizutages reste un des derniers bastions de la loi du silence. Elle bénéficie d'une tolérance amusée de la part du corps social et de véritables complicités institutionnelles. Pour justifier leur idéologie, ses partisans n'hésitent pas à déformer des observations ethnologiques et à détourner des analyses anthropologiques. Leurs discours invoquent la coutume pour défier le code pénal. Pour lutter contre leurs agissements et leurs arguments, il est logique de faire référence à la loi qu'ils mettent entre parenthèses.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Informations bibliographiques