Catéchisme spirituel de la perfection chrétienne, Volume 2

Couverture
Belin, 1801
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 227 - SES FACULTÉS.— 1° Dans son corps. —Les opérations de la grâce, à force d'être réitérées, se font sentir à l'homme extérieur; elles changent le corps qui en est le sujet, et lui donnent comme une nouvelle trempe, de sorte qu'il n'est presque plus susceptible de certaines impressions qu'éprouvent les hommes ordinaires, qu'il résiste aisément aux inclinations vicieuses, et qu'il est tellement disposé, que presque sans nulle peine il obéit à tout ce que la raison ordonne.
Page 73 - Jésus-Christ son divin modèle , derrière sont ses péchés qui pèsent sur lui comme un fardeau insupportable, dont il re .-aurait se décharger par trop de souffrance; au-dessus de sa tête il ne tient qu'à lui de voir le ciel qui doit être la récompense de ses peines; et sous ses pieds il lui est aisé de se représenter l'enfer qu'il a mérité; il trouvera à sa droite un nombre infini de saints qui lui tiendront compagnie, et il peut voir à sa gauche une multitude infinie de malheureux...
Page 286 - ... solitude. Les autres saints qui n'ont pu les imiter , en prenant le parti de la retraite , en ont conservé l'inclination, et, s'ils se sont déterminés à vivre dans le monde , c'a été par zèle, pour travailler au salut des autres, ou par nécessité, parce que leur condition les y attachait. Ils ne se sont pas moins éloignés des plaisirs des sens; ils ont regardé une vie douce qui contente la nature, comme une mer orageuse où il est aisé de faire naufrage. C'est pour cela qu'ils ont...
Page 287 - Ainbroise et saint Martin ne se rendirent aux empressements du clergé et du peuple que lorsqu'ils ne purent plus résister. Que ceux qui désirent les prélatures et qui se les procurent, comparent leur conduite à celle de ces grands hommes , et ils verront si ce n'est pas courir à sa perte que de briguer une dignité qu'on ne peut ambitionner sans une extrême présomption , ni sans choquer l'humilité, qui est la vertu la plus nécessaire et la plus dt'icale du chrétien.
Page 288 - ... une extrême présomption, ni sans choquer l'humilité, qui est la vertu la plus nécessaire et la plus délicate du chrétien. Les saints les plus éclairés dans les voies de Dieu n'ont trouvé leur sûreté que dans le refus de ces sortes de dignités. Saint Ignace, un des plus grands maîtres de la vie spirituelle, veut que les profès de sa Compagnie s'y engagent par vœu, afin de fermer la porte pour toujours à une des passions les plus dangereuses, qui est la convoitise des honneurs....
Page 298 - Cette tristesse des saints est bien différente de celle qu'on remarque dans les hommes ordinaires : eelle-ci abat et inquiète le cœur; celle-là ne trouble pas plus que la joie. Les hommes que la grâce anime s'affligent sans rien perdre de leur tranquillité intérieure et de leur résignation aux ordres de Dieu; ils sentent même que ce qui cause leur affliction n'est point contraire à leur volonté ; et s'ils pleurent, c'est parce que la droite raison et le Saint-Esprit qui habite en eux veulent...
Page 228 - ... obéit à tout ce que la raison ordonne. Bien plus, comme si la chasteté lui était devenue naturelle, il n'importune plus l'âme par des mouvements contraires à cette vertu, si ce n'est lorsque Dieu le permet pour humilier l'esprit, comme il est arrivé à saint Paul et à d'autres saints. Cette heureuse disposition du corps délivre l'homme des trois ennemis qui lui donnent le plus d'exercice et qui s'opposent davantage à la pratique de la vertu. Le premier est la pesanteur et la lâcheté,...
Page 289 - Il est naturel aux âmes faibles de vouloir que tout ce qu'elles ont à faire leur so:t aisé, et de redouter tout ce qui est pénible et difficile. On voit des gens remplis de bons sentiments et de saints désirs , qui se rebutent pour...
Page 339 - EN cette même heure-là les disciples vinrent à Jésus, et lui dirent : Qui est le plus grand dans le royaume des cieux ? , 2 Et Jésus ayant fait venir un enfant, le mit au milieu d'eux, 3 Et dit : Je vous le dis en vérité que si vous ne changez, et si vous ne devenez comme des enfans, vous n'entrerez point dans le royaume des cieux. 4 C'est pourquoi, quiconque s'humiliera soi-même, comme cet enfant, celui-là est le plus grand dans le royaume des cieux. 5 Et quiconque reçoit un tel enfant...
Page 313 - ... de craintes qu'il faut soigneusement combattre. La première, qu'on appelle ordinairement peur, vient de la faiblesse de l'imagination. On n'ose pas demeurer seul pendant la nuit ou en des lieux écartés ; on se figure mille fantômes et on croit être toujours sur le point de les voir paraître. Ces vaines terreurs viennent souvent faute de foi et de confiance en Dieu; il faut les combattre en s'y opposant directement. Les personnes qui aiment Dieu et qui sont accoutumées à marcher en sa...

Informations bibliographiques