De Brahms à Mahler et Strauss: La musique post-romantique germanique

Couverture
Fayard, 1 déc. 2010 - 266 pages
0 Avis
Consacrée à la musique germanique post-romantique, la Folle Journée 2011 couvre près de cent de musique, de 1850 à 1950, soit de Brahms à Richard Strauss et aux compositeurs de l’école de Vienne. Héritier de la grande tradition allemande et dernier grand musicien romantique, Brahms exercera une influence considérable sur nombre de compositeurs de la seconde moitié du XIXe siècle jusqu’à Arnold Schönberg. Dans le même temps se développe, dans le sillage du dernier Liszt et sous l’impulsion de Wagner, chantre de la « musique de l’avenir », un puissant courant artistique visant à renouveler en profondeur le langage musical, auquel se rattachent les Autrichiens Bruckner (farouche opposant de Brahms), Mahler, Hugo Wolf et Zemlinsky, et l’Allemand Richard Strauss (dont la longue carrière s’étend de la fin de l’Empire austro-hongrois aux lendemains de la Seconde Guerre mondiale). S’inscrivant dans le sillage de ces deux courants antagonistes, l’école de Vienne, fondée par Arnold Schönberg et à laquelle appartiennent ses disciples Berg et Webern, développe sa propre esthétique qui marquera de façon décisive la musique du XXe siècle. L’ouvrage de Brigitte François-Sappey met en perspective les liens de tous ces compositeurs avec l’effervescence artistique et intellectuelle qui anime le monde germanique au tournant du XXe siècle.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

À propos de l'auteur (2010)

Docteur es lettres, professeur honoraire d’Histoire de la Musique et de Culture musicale au Conservatoire national supérieur de musique de Paris et d’Art et civilisation au CNSM de Lyon, Brigitte François-Sappey est notamment l’auteur d’ouvrages sur Robert Schumann, Clara Schumann, Felix Mendelssohn, sur le romantisme allemand et sur le postromantisme germanique

Informations bibliographiques