DJ culture

Couverture
Editions Kargo, 2002 - 489 pages
4 Avis
Si le DJ ne fut pendant longtemps qu'un simple pourvoyeur de sons. son histoire est parallèle à celle de la musique pop dont il contribua largement à la naissance. Cantonné jusque dans les années 50 à n'être avant tout qu'un animateur [radio] de la culture de masse musicale naissante, le rôle du DJ, ainsi que les techniques lui permettant de tracer son sillon [retransmissions radios, vinyles, platines, table de mixage]. évoluèrent au point d'en être devenu de nos jours la musique pop elle-même. Ulf Poschardt, dans cet ouvrage documentaire, développe la longue histoire du " passeur de disques " et de ses musiques, depuis le premier spécimen du genre [Reginald R. Fedessen retransmettant le Largo de Händel en 1906] jusqu'aux plus récents genres musicaux nés de la " culture DJ " [trip-hop, drum'n'bass]. On y croise ainsi Alan Freed. l'inventeur du rock'n roll. Kool DJ Herc, qui donna naissance au hip-hop. Francis Grosso. DJ de disco qui donna son véritable sens au terme " mix ", Frankie Knucles et Tony Humphries, artisans de la house, jusque DJ Shadow. Massive Attack, Aphex Twin et Daft Punk. S'appuyant sur les travaux de Greil Marcus, Nik Cohn. David Toop, Simon Reynolds ou Nelson George, UIf Poschardt retrace dans ses moindres détails [historiques, sociologiques, techniques et musicaux] la courte [mais dense] histoire sonore de cette musique pop dont la vie ne fut rien d'autre que celle d'une " culture DJ " avec laquelle elle se confond désormais.
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Avis d'utilisateur - Signaler comme contenu inapproprié

Capitre 2 le Hip Hop

La Musique à travers la DJ Culture.

Avis d'utilisateur  - Anonyme3 - CritiquesLibres.com

Biographie de l'auteur: Ulf Poschardt est directeur artistique du journal Welt am Sonntag. Professeur invité d'esthétique de la communication à la Hochschule der Kunste de Berlin. Est également l ... Consulter l'avis complet

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 399 - Il n'ya donc point de doute que je suis, s'il me trompe; et, qu'il me trompe tant qu'il voudra, il ne saura jamais faire que je ne sois rien tant que je penserai être quelque chose.
Page 359 - La difficulté n'est pas de comprendre que l'art grec et l'épopée sont liés à certaines formes du développement social. La difficulté réside dans le fait qu'ils nous procurent encore une jouissance esthétique et qu'ils ont encore pour nous, à certains égards, la valeur de normes et de modèles inaccessibles'
Page 400 - De sorte qu'après y avoir bien pensé et avoir soigneusement examiné toutes choses, enfin il faut conclure et tenir pour constant que cette proposition, je suis, j'existe, est nécessairement vraie toutes les fois que je la prononce, ou que je la conçois en mon esprit.
Page 23 - Les pensées de la classe dominante sont aussi, à toutes les époques, les pensées dominantes, autrement dit la classe qui est la puissance matérielle dominante de la société est aussi la puissance dominante spirituelle.
Page 421 - C'était donc là un superbe lever de soleil. Tous les êtres pensants ont célébré cette époque. Une émotion sublime a régné en ce temps-là, l'enthousiasme de l'esprit a fait frissonner le monde, comme si à ce moment seulement on en était arrivé à la véritable réconciliation du divin avec le monde 130.
Page 391 - ... demande que l'auteur rende compte de l'unité du texte qu'on met sous son nom ; on lui demande de révéler, ou du moins de porter par-devers lui, le sens caché qui les traverse : on lui demande de les articuler, sur sa vie personnelle et sur ses expériences, sur l'histoire réelle qui les a vu naître.
Page 398 - On n'entendrait plus ces questions si longtemps ressassées : « Qui a réellement parlé ? Est-ce bien lui et nul autre ? Avec quelle authenticité, ou quelle originalité ? Et qu'at-il exprimé du plus profond de lui-même dans son discours ? » Mais d'autres comme celles-ci : « Quels sont les modes d'existence de ce discours ? D'où at-il été tenu, comment peut-il circuler, et qui peut se l'approprier ? Quels sont les emplacements qui y sont ménagés pour des sujets possibles ? Qui peut remplir...
Page 374 - Il n'ya rien de démoniaque dans la technique, mais il ya le mystère de son essence. Cest l'essence de la technique, en tant qu'elle est un destin de dévoilement, qui est le danger.
Page 359 - En ce qui concerne l'art, on sait que certaines époques de floraison artistique ne sont nullement en rapport avec l'évolution générale de la société, ni donc avec le développement de la base matérielle, qui est comme l'ossature de son organisation.
Page 102 - HENRY Louis GATES, JR, The Signifying Monkey: a theory of African-American literary criticism (New York: Oxford University Press, 1988), p.

Références à ce livre

Tous les résultats Google Recherche de Livres »

Informations bibliographiques