Du théâtre amateur: approche historique et anthropologique

Couverture
CNRS, 2004 - 380 pages
0 Avis
La formule " théâtre amateur " date d'un demi-siècle à peine. On disait autrefois " théâtre d'amateurs ", en une expression plus heureuse puisqu'elle ne crée pas d'effet de symétrie avec " théâtre professionnel " et que l'amateurisme ne se définit nullement comme un non-professionnalisme. Le théâtre amateur en France - comme dans le reste de l'Europe - constitue un rameau original du jeu théâtral primitif, une pousse atypique de fiction. Fondé sur trois traditions distinctes - le théâtre à thème religieux, le théâtre scolaire, le théâtre de société -, il a pour principale caractéristique l'absence de rupture radicale avec la vie sociale. A la différence de la scène professionnelle, fondamentalement transgressive, il s'organise selon une sorte de décalage interne par rapport à son contexte, d'où naît sa propre poétique, qui mérite considération. Réalisé par un groupe de chercheurs, d'universitaires et de praticiens amateurs, cet ouvrage est le premier à explorer ce monde : des études de terrain rendent compte de sa diversité; le répertoire, le jeu, le traitement de la scène, les temps et les espaces de représentation sont décrits et analysés; des témoignages font entendre les voix, les styles de ces troupes, de ces cercles et compagnies. L'ensemble vient enrichir la réflexion contemporaine sur la notion d'amateurisme, réflexion aujourd'hui très active dans d'autres domaines artistiques. Au théâtre, le dilettantisme est toujours collectif et ne peut être analysé en termes socio-individuels. Les documents les plus sensibles et sans doute les plus exacts, nous les devons à des artistes (romanciers, cinéastes, auteurs dramatiques, metteurs en scène professionnels) qui ont pris pour objet le théâtre d'amateurs, aimant en lui un autre amour du jeu, un flirt avec le risque, un rapport fascinant de l'art et du non-art.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Informations bibliographiques