Essai critique sur l'histoire de la Livonie: suivi d'un tableau de l'état actuel de cette province, Volume 2

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 40 - BRAYadit, à cette occasion, sur l'esprit du protestantisme et sur la réformation qui , comme il le dit trèsbien, ne fut autre chose qu'une révolution politique. Pour être religieuses, les observations de cet auteur n'en sont pas moins philosophiques. Il les termine par cette phrase : « Si nous, écrivain catholique, avons pu, dans un pays protestant, nous exprimer sur les causes et le mérite de la réformation , avec une franchise et une sincérité sans lesquelles toute composition est nécessairement...
Page 336 - XIV. En contemplant ce débris encore existant d'un événement aussi remarquable que la bataille de Narva , ou s'en croit rapproché , et l'on ne peut se défendre de mille idées attachantes et tristes, en fixant ses regards sur cet acteur encore présent de scènes déjà si éloignées.
Page 261 - ... dans mon âme. Je ne puis consentir que vous désiriez et que vous espériez une chose qui ne peut arriver. La principale application de mon esprit a toujours été dans la recherche de la vérité, et je ne pourrais changer sans m'éloigner du but que je me suis toujours proposé. Il ya longtemps que je suis persuadée que les choses que je crois sont celles que l'on doit croire.
Page 2 - Permis d'imprimer : à la charge de fournir au comité de la censure, après l'impression et avant de mettre l'ouvrage en vente, un exemplaire pour ledit comité ; un exemplaire pour le département du ministre de l'instruction publique ; deux exemplaires pour la Bibliothèque impériale publique ; et un exemplaire pour l'Académie impériale des Sciences.
Page 352 - Sa santé ne lui permettant pas de supporter les fatigues de la guerre et lui interdisant de s'enrôler parmi les Condéens, il se réfugie à Dusseldorf, où il retrouve 1.
Page 117 - ... elle nomma des députés qui furent admis et portèrent la parole au nom du corps équestre de Livonie. Les priviléges accordés par Sigismond-Àuguste imprimèrent un sceau de légalité à des droits acquis à la faveur des circonstances. Si l'Etat de la noblesse acquit de grands priviléges et une grande consistance , celui des paysans parvint , pendant cette période , au dernier degré d'abjection et de misère. L'esclavage de ces malheureux fut consommé, et les propriétaires des terres...
Page 322 - Aussitôt qu'il eut reçu la nouvelle de la conclusion du traité, il écrivit à ses deux plénipotentiaires ' : « Vous avez dressé le traité comme si nous l'avions rédigé nous-même et si nous vous l'avions envoyé pour le faire signer aux Suédois; ce glorieux événement sera toujours présent à notre mémoire.
Page 336 - Ooy n'a pas même pu trouver un tombeau en Livonie. Ses créanciers se sont opposés à ce que son corps fût délivré à sa famille. On le voit encore aujourd'hui à Rêvai , dans l'église de Saint-Nicolas. Sa physionomie est trù-reconnaissable.
Page 270 - ... importantes. Bientôt tous les ordres de l'état n'eurent pas moins lieu de se plaindre du gouvernement que la noblesse. Les richesses de la Suède ne pouvoient suffire à l'avidité de Charles , et il employa tour-à-tour la fraude et la violence , pour s'emparer du bien de ses sujets. Veut-on se faire un tableau de son gouvernement? Qu'on se rappelle l'injustice barbare avec laquelle la cour de Stockholm reçut les remontrances de la province de Livonie , en 1691. On regarda les plaintes...
Page 270 - ... réparer quelques abus, ce ne fut qu'un prétexte pour exercer les vexations les plus dures sur les personnes les plus importantes. Bientôt tous les ordres de l'état n'eurent pas moins lieu de se plaindre du gouvernement que la noblesse. Les richesses de la Suède ne pouvoient suffire à l'avidité de Charles , et il employa tour-à-tour la fraude et la violence , pour s'emparer du bien de ses sujets.

Informations bibliographiques