Etude de la répression de la protéine matricellulaire SPARC dans deux lignées humaines de neuroblastomes

Couverture
2008 - 112 pages
0 Avis
La transformation cellulaire et la formation de tumeurs sont des processus multi-étapes, dans lesquels les facteurs de transcription AP-1 et les protéines matricellulaires peuvent contribuer à plusieurs niveaux. SPARC (Secreted Protein Acidic and Rich in Cysteine) est une protéine matricellulaire dont l’expression est dérégulée dans la majorité des cancers humains, et notamment réprimée dans les neuroblastomes, qui représentent les tumeurs extra-crâniennes solides les plus répandues chez l’enfant. Nos objectifs au cours de cette thèse ont été de déterminer la contribution d’une répression de SPARC au caractère tumorigène des neuroblastomes, et d’analyser les mécanismes de cette répression, en particulier par les facteurs AP-1. Les travaux menés ont permis de montrer, dans 2 lignées de neuroblastomes agressifs isolés au Centre Léon Bérard (Lyon), que la répression de SPARC était importante pour la formation de tumeurs in vivo, et qu’elle était sous le contrôle des facteurs AP-1 fonctionnant en collaboration avec le facteur de transcription ubiquitaire Sp1.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Informations bibliographiques