Faut-il supprimer l'ONU: essai sur une institution en péril

Couverture
Ellipses, 2006 - 171 pages
0 Avis
Depuis la fin de la Guerre froide et plus encore le 11 septembre 2001, le monde est confronté à des déséquilibres croissants et le droit international est de plus en plus bafoué. Eprouvée par l'échec somalien, le conflit yougoslave, le génocide rwandais, la guerre d'Irak, l'ONU est de plus en plus marginalisée ou concurrencée sur le terrain du maintien de la paix par des organisations régionales occidentales comme l'Union européenne ou l'OTAN. Elle n'a, par ailleurs, su apporter aucun règlement à la principale cause de radicalisation du monde musulman, la question israélo-palestinienne. Dans ces conditions, l'ONU a-t-elle encore un avenir ? Les principales forces transatlantiques, qui l'avaient initiée à la fin de la Deuxième Guerre mondiale, la considèrent désormais comme un obstacle à la poursuite de l'élargissement d'une mondialisation qu'elles entendent contrôler à leur profit. L'auteur pose ici de manière synthétique les enjeux géopolitiques de la réforme de l'ONU et propose des pistes refondatrices.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Informations bibliographiques