Géographie des odeurs

Couverture
L'Harmattan, 1998 - 247 pages
0 Avis
De vulgaire et négligeable qu'il fut pendant longtemps, l'odorat retrouve un statut digne des spéculations de l'esprit, grâce aux travaux érudits d'Alain Corbin, Lucienne Roubin et d'autres, digne des divagations de l'imaginaire, grâce au Parfum de Patrick Süskind. Privilégiant plutôt la vue, les géographes n'avaient guère sollicité sa médiation dans leur manière d'appréhender le monde. Tenu au château de Pierrefonds, le colloque dont cet ouvrage constitue les actes a permis à des chercheurs de diverses disciplines de se mêler à des géographes pour les aider à mieux comprendre la manière dont les odeurs structurent l'espace vécu. D'où proviennent-elles ? Comment se répartissent-elles ? Quel rôle jouent-elles dans la différenciation des territoires ? Comment les sociétés les perçoivent-elles ? En quoi participent-elles à leur attraction ou à leur répugnance pour certains lieux et influent-elles sur la géographie résidentielle, y compris touristique ? Toutes les échelles sont ici abordées, de l'espace intérieur de la maison, jusqu'alors délaissé des géographes, à la rue, au quartier, à la ville, à la région et à la grande aire bio-climatique ou culturelle. L'ouvrage traite des fondements de la géographie des odeurs, de la signification géographique du senti, du rapport entre l'industrie et les odeurs et des odeurs de la ville.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Références à ce livre

Tous les résultats Google Recherche de Livres »

Informations bibliographiques