Griechische Münzen aus Grossgriechenland und Sizilien

Couverture
Antikenmuseum Basel und Sammlung Ludwig, 1817 - 275 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 206 - Roy donna l'ordre qu'on resserât fort étroitement les prisonniers dans le château de Rouen, et fit decapiter Pierre de Squanville, parce qu'étant né son sujet, il avoit été pris les armes à la main contre son souverain. Ce Prince revint en suite dans sa capitale, où les Parisiens le...
Page 157 - ... en ma leal deffence que mauvesement avez menti , et y seray se diex plest tout prest pour y garder et deffendre mon honneur et estat encontre vous, si respons vous en siet, et pour ce que je ne weil longuement estre en cest debat o vous, je le vous fas assavoir ceste fois pour toutes, par ces lettres scellées de mon scel, le 9 jour de decembre, l'an mil trois cent soixante et trois.
Page 156 - Nous croyons faire plaisir à nos lecteurs, de leur mettre sons les yeux la lettre de du Guesclin, comme le seul monument authentique qui nous reste de ce grand homme. Elle est conçue en ces termes : « A » monsieur Guillaume de Feltonn. J'ai veu unes » lettres que escrites m'avez , contenant la fourme
Page 157 - Normandie , celle journée ; et quant est de ce que vous dites ou avez dit je deusse estre hostage, jusques à tant que la ville de Nantes fust rendue au comte de Montfort , et que j'aye ma foy et mes hostages faussement faillis et tenus , en cas que respons vous en appartiendroit et le voudriez maintenir contre moi, la je diré et maintendré devant l'un d'elz en ma leal deffence que mauvesement avez...
Page 201 - JJieu, souvieiyne vous que nous avons un nouveau roi en France ; qu'aujourd'hui sa couronne soit honorée par nous.
Page 156 - Sur quoi je vous face assavoir que vous promites « audit jour , par la foy de votre corps , et entrastes « hostage , que vous devriez demorer sans y départir, « jusques à tant que la ville de Nantes seroit rendue « audit monsieur de Montfort, duc de Bretaigne, ou
Page 157 - ... jour de novembre l'an mil trois « cens soixante et trois. GUILLAUME DE FELTONN. » Si vous fas assavoir que o l'aide de Dieu je serai devant le roy de France, notre sire, dedens le mardy avant la miequaresme prochain venant, si il est ou reaume de France en son povoir, et ou cas que il n'y seroit, je serai o l'aide de Dieu devant...
Page 72 - Bre^ibro piqué de cette bravade de du Guesclin , espéroit en avoir raison , et se disposa à employer toute sa force et toute son adresse ; en effet, il courut avec tant de fureur , que son épée perça l'écu de Bertrand si fort , qu'il ne put la retirer. Celui-ci profita de l'événement , et lui donna de la sienne un coup si violent au défaut de ses armes , qu'il la lui passa dans le corps jusqu'à la garde. Brembro chancela deux ou trois fois sur son cheval , et tomba mort. A l'instant...
Page 143 - Montfort , et qui éloit bien située , avec une bonne garnison. Le siége dura six semaines, au bout desquelles les assiégés manquant de vivres et ayant perdu beaucoup de monde, capitulèrent} la garnison sortit vies et bagues sauves , et le bourgeois fut libre de rester. Après que l'on eut...
Page 253 - Je viens vous proposer d'autres triomphes que ceux - là , et plus dignes de vous , et d'autres lauriers à cueillir. Allons ensemble à la conquête de l'Univers , et commençons par venger les Chrétiens de l'oppression où ils languissent sous la domination des...

Informations bibliographiques