Histoire des plantes de la Guiane françoise, rangées suivant la méthode sexuelle...

Couverture
Didot, 1775
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 83 - ... attachées ou enfilées les Vanilles, de manière qu'elles se trouvent suspendues à un air libre, où le soleil frappe, pendant quelques heures du jour. Le lendemain, avec la barbe d'une plume, ou avec les doigts, on enduit la Vanille d'huile, pour qu'elle se dessèche avec lenteur, pour la préserver des insectes...
Page 12 - Courimari est un très grand arbre dont le tronc est porté sur des arcabas qui ont six ou sept pieds de hauteur, & quelquefois quinze pieds de large vers le bas où ils se couchent dans la terre.
Page 83 - Vanilles, plus ou moins, on les attache, ou on les enfile en manière de chapelet, à la partie poftérieure,le plus près poflîble de leur pédoncule : on a un chaudron ou tout autre vafe qui aille fur le feu , on le remplit d'eau claire & limpide qu'on fait bouillir ; l'eau étant bien bouillante, on y trempe les Vanilles pour les blanchir, ce qui s'opère dans un inftant...
Page 12 - ... ou fept pieds de hauteur, & quelquefois quinze pieds de large vers le bas où ils fe couchent dans la terre. Ce font des côtes applaties qui, en fe prolongeant &: s'étendant, forment des triangles. Ils ont fept ou huit pouces, plus ou moins, d'épaifîeur.
Page 79 - Vanille, petite Vanille, & en Vanille longue. Les unes & les autres n'ont aucun aromate, lorfqu'elles font fraîches & qu'elles n'ont point été préparées ; mais elles acquièrent un goût agréable, une odeur fuave & aromatique par la préparation.
Page 9 - On lire des graines un suif jaunâlrc avec lequel on fait des chandelles dans le pays. Pour cet effet, l'on sépare les graines de leur coque, en passant un rouleau dessus, après les avoir fait sécher au soleil ; ensuite on les vanne , et étant ' nettoyées , on les pile et réduit en pâte , que l'on jette dans de l'eau bouillante pour en séparer le suif, qui se ramasse à la surface , et s'y durcit lorsque l'eau est refroidie. Enfin on le fond encore séparément , et on le passe à travers...
Page 9 - On s'en fert dans le pays pour guérir les aphtes , 8f appaifer la douleur des dents cariées , en les couvrant d'un peu de coton imbibé de ce fuc. » On tire de ces graines un fuif jaunâtre avec lequel on fait des chandelles dans le pays. Pour cet effet , l'on fépare les graines de leur coque , en...
Page 50 - ... fut longue , & que l'eau nous manqua tellement, que, pendant plus d'un mois , je fus obligé de partager la foible portion , qui...
Page 15 - Willd.l des feuillets minces avec lesquels ils enveloppent le tabac pour fumer, ce qui leur tient lieu de pipe, & s'appelle Cigale ou Chironce. — Aublet, II, 29, Sup. Chironce is evidenlly related to Artois and Lille coiron, "wax taper", Rouchi and Picard chiron, "small wax taper", 13th-century Lille chironceí, "little wax candle". (19) The novel form ciga/e, "cigar", is due to confusion between cigate, "grasshopper", and cigare, "cigar".

Informations bibliographiques