Institutions politiques et sociales de l'Antiquité

Couverture
Dalloz, 1999 - 529 pages
1 Commentaire
Conçu dans l'esprit de rendre au droit et aux idées politiques leur place dans l'histoire ancienne, l'ouvrage rétablit les principaux types de pouvoir au sein des grands courants de la pensée antique. Ainsi est privilégié le lien entre structure politique et support idéologique, mécanisme de la décision et réalités sociales, organisation du droit et forme du pouvoir. La Grèce, dominée par la démocratie radicale d'Athènes, offre l'exemple d'une exceptionnelle réalisation de l'esprit, tendue par une pensée rationnelle. Rome, à l'opposé, en sa république oligarchique bâtie au fil des siècles, révèle l'efficacité du pragmatisme, aussi secret dans sa science du gouvernement que redoutable dans son œuvre d'administration. L'art de faire des révolutions qui passent inaperçues, encore un trait du génie romain : l'Empire, par d'insensibles étapes, conduit à un Etat très moderne, avec sa bureaucratie, sa centralisation, son monopole du droit entre les mains du pouvoir. Près de 65 documents originaux, puisés à l'héritage antique, illustrent cette nouvelle édition. Historiens et philosophes, poètes et juristes, moralistes et pamphlétaires invitent ainsi à entendre leur message en compagnie de quelques autres vestiges, inscriptions, lois ou fragments de l'éloquence judiciaire.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Genèses de l'idée de démocratie

Avis d'utilisateur  - Veneziano - CritiquesLibres.com

Cet ouvrage retrace l'évolution institutionnelle, politique et sociale des cités grecques et de Rome, du royaume de Crète à la fin de l'Empire romain. Pendant ces quelques quinze siècles, a été forgée ... Consulter l'avis complet

Autres éditions - Tout afficher

Références à ce livre

Tous les résultats Google Recherche de Livres »

Informations bibliographiques