J'ai fait danser un éléphant: l'ancien président d'IBM raconte la renaissance de Big Blue

Couverture
Village mondial, 2003 - 363 pages
Lorsque Louis Gerstner se voit proposer la direction d'IBM en 1993, Big Blue est au plus mal : incapable d'affronter la concurrence, victime d'une culture d'entreprise sclérosante, le géant est pratiquement donné pour mort par les médias. Louis Gerstner accepte pourtant la mission qui lui est confiée : un sacré pari pour cet homme qui n'est pas issu du sérail de l'informatique. Voici donc l'histoire de l'incroyable remontée en puissance d'IBM racontée par son pilote. De ses démêlés avec la presse à qui il déclare sans ambages : " la dernière chose dont IBM a besoin, c'est d'une vision " aux premières décisions pour stopper l'hémorragie financière et stabiliser les parts de marché, en passant par sa rencontre avec Bill Gates, il nous livre avec simplicité les principes qui vont le guider tout au long de cette décennie. Ceux-ci sont présents dès la première année : la taille reste un avantage concurrentiel - le lieu d'action d'IBM est le monde ; acquérir les réflexes de marché est une nécessité de survie - les procédures et les conflits internes ont trop duré ; les cœurs de métiers doivent être conservés - ils seront enrichis de nouvelles compétences, IBM devenant IBM Global Services. Une révolution culturelle est en marche : elle va permettre à IBM de revenir dans la cour des grands au moment où, en pleine révolution internet, le besoin de convergence et d'intégration des technologies se fait le plus sentir. Un cas unique dans l'histoire du management de crise. Une réflexion passionnante sur l'industrie informatique et les principes de leadership.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Informations bibliographiques