J'ai toujours ton cœur avec moi

Couverture
Phénix excentrique tant de fois ressurgi de ses cendres, Siggý n’est plus. Elle qui n’a jamais été là pour personne a légué à sa fille Hildur son mal étrange et une petite maison jaune sur l’île de Flatey. Une lettre de sa mère pour seul viatique, Hildur s’embarque vers ce point minuscule perdu dans l’océan. Avec pour ange tutélaire l’homme aux yeux vairons. Et une foule de souvenirs sans pareils – les extravagances de Siggý et de son voisin Kafka, les mantras de grand-mère Láretta contre les idées noires, l’appel des phoques sacrés ou les fantômes de la rue Klapparstígur... Qui tous portent la promesse d'une singulière renaissance. Comme une consolation venue d’ailleurs, J’ai toujours ton cœur avec moi est la belle chronique de ces quelques jours sans boussole – mélancolique, insolite et décalée. Soffía Bjarnadóttir a grandi à Reykjavík. J’ai toujours ton cœur avec moi est son premier roman – délicieusement décentré et miraculeusement juste.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

J'ai toujours ton coeur avec moi

Avis d'utilisateur  - Norlane - Babelio

Trop d'étrangeté pour moi dans cette histoire d'une fille de mère délirante (au sens "maladie mentale") qui nous propose ses pensées suite à sa venue dans une île perdue d'Islande, en novembre, parce ... Consulter l'avis complet

J'ai toujours ton coeur avec moi

Avis d'utilisateur  - 7269 - Babelio

Hildur apprend le décès de sa mère, Siggy. Sur le trajet qui la mène à l'île où à lieu l'inhumation (et la dernière demeure) de sa mère, elle se remémore la vie décousue avec sa mère, mal intégrée ... Consulter l'avis complet

À propos de l'auteur (2016)

Soffía a grandi à Reykjavík. J’ai toujours ton cœur avec moi est son premier roman – délicieusement décentré et miraculeusement juste.

Informations bibliographiques