Je ne marche plus !

Couverture
L'Archipel, 16 oct. 2019 - 167 pages

L'ancien député LREM Matthieu Orphelin nous raconte pourquoi il a claqué la porte du gouvernement d'Emmanuel Macron et explique son programme pour une transition écologique enthousiasmante et solidaire.
Le député écolo LREM qui a osé dire non à MacronDéputé depuis 2017, Matthieu Orphelin, figure écologiste de la majorité proche de Nicolas Hulot, quitte le groupe La République en Marche à l'Assemblée nationale le 6 février 2019. " Je pars après avoir fait tout mon possible, mais nous ne sommes malheureusement au bon rythme sur aucun des grands chantiers de la transition écologique et solidaire ", explique-t-il alors à ses collègues et à Emmanuel Macron.C'est ce " tout mon possible ", butant sur le pouvoir des lobbys, les conservatismes et le parti de l'immobilisme, qu'il raconte dans la première partie de cet ouvrage : l'engagement auprès du candidat Macron, l'apprentissage des rouages de la politique à l'Assemblée Nationale, les négociations avec le gouvernement sur la loi Asile ou les budgets, la nuit du vote sur le glyphosate, les tractations secrètes à Notre-Dame des Landes, le départ de Nicolas Hulot et ses conséquences, les propositions face à la crise qui couve et qui deviendra celle des gilets jaunes, la multiplication des trop petits pas sur l'écologie...Dans la seconde partie, en forme d'entretien, il dessine " les possibles " d'une autre transition écologique, résolument enthousiasmante et solidaire, au moment où émerge de la société, et singulièrement de la jeunesse, une mobilisation sans précédent pour le climat.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

À propos de l'auteur (2019)

Le député écolo LREM qui a osé dire non à MacronDéputé depuis 2017, Matthieu Orphelin, figure écologiste de la majorité proche de Nicolas Hulot, quitte le groupe La République en Marche à l'Assemblée nationale le 6 février 2019. " Je pars après avoir fait tout mon possible, mais nous ne sommes malheureusement au bon rythme sur aucun des grands chantiers de la transition écologique et solidaire ", explique-t-il alors à ses collègues et à Emmanuel Macron.C'est ce " tout mon possible ", butant sur le pouvoir des lobbys, les conservatismes et le parti de l'immobilisme, qu'il raconte dans la première partie de cet ouvrage : l'engagement auprès du candidat Macron, l'apprentissage des rouages de la politique à l'Assemblée Nationale, les négociations avec le gouvernement sur la loi Asile ou les budgets, la nuit du vote sur le glyphosate, les tractations secrètes à Notre-Dame des Landes, le départ de Nicolas Hulot et ses conséquences, les propositions face à la crise qui couve et qui deviendra celle des gilets jaunes, la multiplication des trop petits pas sur l'écologie...Dans la seconde partie, en forme d'entretien, il dessine " les possibles " d'une autre transition écologique, résolument enthousiasmante et solidaire, au moment où émerge de la société, et singulièrement de la jeunesse, une mobilisation sans précédent pour le climat.

Informations bibliographiques