L'identité au travail: Les effets culturels de l'organisation

Couverture
Presses de Sciences Po - 480 pages
Le travail dans les organisations industrielles et administratives n'est-il pas devenu l'une des occasions principales d'échange entre les habitants des sociétés urbanisées contemporaines ? Ce n'est certes pas là forcément un idéal, mais un fait qui ne peut pas manquer d'influencer profondément les mentalités et cultures de notre époque. De nombreuses enquêtes et observations effectuées auprès d'ouvriers, employés, techniciens et cadres font apparaître les marques sérieuses que peuvent imprimer des structures d'organisation sur les habitudes de relations avec des amis, des collègues et des chefs, ainsi que sur les représentations de la valeur-travail et sur les discours de la rationalité des entreprises. Plus que de simples normes de conduite, ce sont en fait les processus sociaux d'accès à l'autre et à soi-même qui sont mis en cause par les rapports de pouvoir et d'identification qu'on ne peut pas éviter de vivre au travail. Si l'une des interrogations majeures actuelles porte sur la solidité des conduites collectives de classe, groupe socioprofessionnel, ethnie, génération, sexe..., c'est peut-être que l'on n'a pas suffisamment pris au sérieux les conséquences culturelles profondes des organisations. Ce livre voudrait aider à mieux comprendre comment, de nos jours, les identités collectives peuvent être façonnées et transformées par l'expérience du travail.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

À propos de l'auteur (1988)

Renaud Sainsaulieu (1935-2002), docteur d’État ès lettres et sciences humaines, professeur des Universités à Sciences Po, a dirigé le Centre d’études sociologiques du CNRS, fondé le Laboratoire de sociologie du changement des institutions et cofondé l’Association des professionnels en sociologie de l’entreprise. Il a notamment écrit et co-écrit L’analyse sociologique des conditions de travail, L’effet formation en entreprise, La démocratie en organisation.

Informations bibliographiques