La Parole aux négresses

Couverture
Denoël-Gonthier, 1978 - 189 pages
0 Avis
Longtemps les Négresses se sont tues. Il est temps quʹelles redécouvrent leurs voix, quʹelles prennent ou reprennent la parole, ne serait-ce que pour dire quʹelles existent, quelles sont des êtres humains et quʹen tant que tels, elles ont droit à la liberté, au respect, à la dignité. Parce quʹelle est africaine, Awa Thiam sʹest mise à lʹécoute de ses sœurs, pour faire découvrir leurs conditions de vie lamentables. Après une longue enquête en profondeur dans toutes les couches de la société, elle a réalisé une série dʹinterviews de femmes noires, dʹune très grande valeur. Car pour la première fois des femmes du Mali, du Sénégal, de la Côte dʹIvoire, de Guinée, du Nigeria ont accepté de parler en toute liberté et avec une sincérité bouleversante. Ce quʹon découvre ici frôle souvent lʹhorreur. Oui, en plein XXe siècle, on mutile encore des petites filles en les excitant ou en les infibulant. On asservit encore des femmes. On les marie dès leur plus jeune âge. Et ce nʹest pas tout... -- Back cover.

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Préface
i
La clitoridectomie et linfibulation
77
La polygamie institutionalisée
119
Droits d'auteur

2 autres sections non affichées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques