La belle Otero

Couverture
LGF/Le Livre de Poche, 1996 - 316 pages
Elle fut une idole de la Belle Epoque. Des hommes se tuèrent pour elle. Le Kaiser Guillaume II, le milliardaire Vanderbilt, le dandy Bony de Castellane furent fous d'elle et la couvrirent de diamants. Elle laissa des millions sur les tables de jeu de Monte-Carlo. Elle était née dans un village andalou. Elle y avait connu la misère. Plus tard, elle rencontra l'amour, sous les traits du prince Alexandre de Russie. Elle mourut presque centenaire, à Nice, un jour de 1965... Elle s'appelait Caroline Otero. L'auteur des Amants du paradis, prix Interallié 1987, nous raconte ici sa fabuleuse histoire.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Références à ce livre

Informations bibliographiques