La culture de l'enfance à l'heure de la mondialisation

Couverture
In press, 2002 - 215 pages
Des débuts du groupe Disney au triomphe planétaire d'Harry Porter, le marché des biens culturels pour l'enfance n'a cessé de se développer et de se concentrer entre les mains de quelques multinationales. Ce qui peut laisser planer des craintes sur la nature et la pluralité des valeurs proposées aux enfants. Quels sont les modèles proposés aux nouvelles générations par ces multinationales du loisir ? Comment ces entreprises ont-elles décuplé en dix ans leurs revenus en France ? Comment les héros français se sont-ils adaptés à l'ouverture des frontières ? Les émissions télévisées pour la jeunesse méritent-elles les critiques qui leur sont faites ? Existe-t-il une " idéologie " Disney ? Harry Porter est-il un héros conservateur ? Voici quelques-unes des questions auxquelles tente de répondre cette étude. Elle analyse l'influence de la mondialisation sur une culture plus diversifiée et plus riche qu'on ne le croit souvent, mais de plus en plus marquée aussi par une vision de l'enfance placée sous le double signe de la compétition et de l'école.

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Développement et concentration
21
Sur et sous cultures de masse
67
Diversité et convergences
81
Droits d'auteur

24 autres sections non affichées

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques