La grande histoire du basket français

Couverture
L'Équipe, 2007 - 224 pages
0 Avis
La France a découvert le basket-ball en 1893, deux ans seulement après son invention aux États-Unis. C'est à Paris qu'a eu lieu le premier match disputé en Europe, à Paris qu'a été monté le premier club du Vieux Continent, à Paris qu'ont été créées, en 1932, les Fédérations française (FFBB) et internationale (FIBA). Soixante-quinze ans plus tard, l'engouement pour le basket est considérable dans notre pays. Avec 455 000 joueurs licenciés (dont 40 % de femmes et 73 % de jeunes), avec des milliers de "basketteurs de rue" qui font son originalité et une partie de sa force, le basket-ball est le deuxième sport collectif le plus pratiqué dans l'Hexagone après le football, le troisième toutes disciplines confondues derrière le tennis. Soixante-quinze ans plus tard, nos meilleurs joueurs et joueuses évoluent à un niveau jamais atteint. Après s'être longtemps contenté d'exploits retentissants mais sporadiques, le basket français s'est installé dans le gotha international, depuis la victoire initiatique de Limoges en Coupe d'Europe des champions (1993) jusqu'à l'extraordinaire irruption de Tony Parker au sommet de la NBA (2003, 05), en passant par la superbe médaille d'argent olympique de l'équipe de France hommes (2000), par le formidable titre européen décroché par les femmes (2001) ou par les cinq Euroligues remportées par les filles de Bourges puis de Valenciennes (1997, 98, 2001, 02, 04). C'est cette irrésistible montée en puissance que racontent les journalistes de L'Équipe dans ce livre richement documenté et illustré. À travers les meilleures gâchettes de nos parquets, les clubs légendaires ou le parcours édifiant de nos équipes nationales, ils vous invitent à un voyage inédit et passionnant dans "la Grande Histoire du basket français". Pour comprendre comment quelques-uns de nos meilleurs jeunes, dans la foulée de l'icône Tony Parker, sont devenus le deuxième contingent étranger de la NBA...

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Informations bibliographiques