La prise de parole: Et autres écrits politiques

Couverture
Éditions du Seuil, 1994 - 278 pages
Ecrite entre mai et septembre 1968, La Prise de parole résonne des paroles et des pas de la foule enthousiaste qui, s'emparant des mots et des rues, crut s'être donné le pouvoir de changer la vie. De ce moment " inouï ", Michel de Certeau cherche à élucider le sens avec une émotion retenue, avec un émerveillement mêlé de gratitude. Dans une série de textes composés entre 1975 et 1985, on le voit ensuite suivre l'émergence d'une conscience politique, la construction d'une liberté, en Amérique latine, dans les luttes armées, ou parmi les Indiens, ou ici même, dans les relations quotidiennes entre les " gens ordinaires ", ou encore, à l'école, quand il faut gérer les différences d'appartenance entre les enfants. A travers des lieux, des situations, des circonstances distinctes, la même attention s'attache à la naissance possible d'un destin propre. " Politique est le projet de celui qui veut surprendre l'invention de la société " (Jacques Revel).

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Une révolution symbolique
29
Prendre la parole
40
Le pouvoir de parler
58
Droits d'auteur

13 autres sections non affichées

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques