La tragédie des sentiments

Couverture
Éditions les 3 colonnes, 13 août 2020

Douce France. Cher pays de mon enfance. Nous avons tous en mémoire cette mélodie de Charles Trenet. Cette musique envoûtante a bercé de bonheur, puis de désillusions beaucoup d’enfants de harkis. Au point que ce livre pourrait s’intituler Cher pays raciste de mon enfance. Mais j’aime trop mon pays pour le confondre avec la saleté des hommes. Ma plus grande victoire sur eux n’est pas seulement de m’en être sorti mais de n’avoir jamais cessé d’aimer la France.

Et pour cause ! Ah quand les souvenirs d’enfance se mêlent à la nature provençale ! Le camp de Pignans se situait dans le Var [...]. Heureusement que [...] le soleil du Midi venait adoucir un peu la souffrance que les harkis allaient me faire partager à travers un parcours chaotique fait de violence et d’exode. Connaître en même temps la maladie psychique d’un père torturé et abîmé à jamais par son incarcération. J’allais, à cause d’une tendresse infinie à leur égard, en faire les frais jusqu’à la fin de mes jours.

L’auteur est né le 16 juillet 1965 à Arris (Algérie). Fonctionnaire, il exerce son activité au sein d’une collectivité locale à Grand-Quevilly (Seine-Maritime). Il est marié et père d’une fille âgée de quinze ans.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Informations bibliographiques