La tyrannie de la faiblesse: la féminisation du monde ou l'éclipse du guerrier

Couverture
François Bourin, 2010 - 196 pages
0 Avis
Malraux suggéra un jour que la femme était l'ultime opium de l'Occident. Comment lui donner tort quand on observe l'extraordinaire révolution accomplie depuis cinquante ans ? Non seulement les femmes sont devenues les égales des hommes, mais elles font désormais figure d'idéal, dans un univers pacifique où a été délégitimée l'autre figure, immémoriale et sacrificielle : celle du guerrier. Mais ce culte du féminin, auquel les hommes se vouent avec un zèle confondant, a un prix : non seulement une certaine dévirilisation des mâles, mais aussi la déstabilisation des fils. Paul-François Paoli réfléchit à la portée de ce phénomène étrange et inédit en recourant à la mythologie grecque, la pensée chrétienne, sans oublier l'islam, qui représente un contre-modèle particulièrement frappant face à un monde occidental de plus en plus féminisé.

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques