Le prisme de la prostitution

Couverture
L'Harmattan, 18 sept. 2001 - 211 pages
1 Commentaire
Bien que la prostitution sait le sujet central de ce livre, et bien que la perspective théorique soit fonction de la réalité sociale des femmes qu'on appelle des prostituées, la problématique envisagée n'est ni le commerce du sexe ni l'oppression d'une catégorie de femmes, mais les concepts mêmes de " prostitution " et de " prostituée ". Ces concepts sont des instruments sexistes de contrôle social, inscrits de façon rigide et envahissante dans les pratiques légales discriminatoires, les biais de la recherche scientifique, les défenses psychiques, les préjugés et au niveau le plus fondamental, dans les rapports entre les sexes. Les droits de l'ensemble des femmes sont indissolublement liés aux droits des prostituées parce que le stigmate de putain peut s'appliquer à n'importe quelle femme pour disqualifier sa revendication à la légitimité et peut jeter la suspicion sur n'importe quelle femme accusée d'avoir pris une initiative dans le domaine économique et/ ou sexuel. " La menace du stigmate de putain agit comme un fouet qui maintient l'humanité femelle dans un étai de pure subordination. Tant que durera la brûlure de ce fouet, la libération des femmes sera en échec. "

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

L'autre point de vue féministe

Avis d'utilisateur  - anonyme - Fnac

Impossible d'analyser le débat autour de la question prostitutionnelle sans prendre connaissance de la reflexion initiée par Pheterson. Plus que la prostitution, ce sont les rapports de genre qui sont ici abordés. Consulter l'avis complet

Autres éditions - Tout afficher

Références à ce livre

Tous les résultats Google Recherche de Livres »

Informations bibliographiques