Le comédien désincarné

Couverture
Flammarion, 2002 - 280 pages
Cet ouvrage constitue le plus important ensemble d'observations qu'un artiste ait laissé sur son art. Il marque aussi au plus haut point la conscience de Louis Jouvet qui, une fois délivré des tâches matérielles qui peuvent assaillir un directeur de théâtre, retournait aussitôt aux interrogations que l'art du comédien n'aura jamais cessé de lui poser. On pouvait ne pas être toujours d'accord avec Jouvet sur ses goûts et ses considérations, mais, dans ces notes trouvées parmi ses papiers, passe une émouvante confession.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Informations bibliographiques