Le développement de l'enfant: Savoir faire, savoir dire

Couverture
Presses Universitaires de France, 17 sept. 2015 - 320 pages

Les articles rassemblés dans cet ouvrage traitent de la genèse de l’intelligence pratique, des fonctions de communication, de l’acquisition du langage chez les enfants d’âge préscolaire et des rapports entre la culture et le développement humain.
Analysant les données apportées par la neurophysiologie, la sociologie et la linguistique contemporaines, J. S. Bruner brosse un tableau d’ensemble de la psychogenèse qui rompt avec les modèles de développement les plus connus, tels ceux qui dérivent des théories de l’apprentissage ou celui de J. Piaget.
Considérant la solidarité entre l’immaturité de l’enfant et la fonction de médiation culturelle que remplit l’adulte, J. S. Bruner conçoit la psychogenèse comme un ensemble de processus transactionnels où les relations de tutelle adulte-enfant jouent un rôle prépondérant. Celles-ci permettent l’expression des schèmes de comportement issus des processus de sélection biologique et provoquent une transformation de l’enfant au sein d’une « zone proximale de développement ».
Cette démarche conduit à une analyse critique des fonctions de l’école et du rôle des adultes porteurs de modèles.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

À propos de l'auteur (2015)

Les articles rassemblés dans cet ouvrage traitent de la genèse de l’intelligence pratique, des fonctions de communication, de l’acquisition du langage chez les enfants d’âge préscolaire et des rapports entre la culture et le développement humain.Analysant les données apportées par la neurophysiologie, la sociologie et la linguistique contemporaines, J. S. Bruner brosse un tableau d’ensemble de la psychogenèse qui rompt avec les modèles de développement les plus connus, tels ceux qui dérivent des théories de l’apprentissage ou celui de J. Piaget.Considérant la solidarité entre l’immaturité de l’enfant et la fonction de médiation culturelle que remplit l’adulte, J. S. Bruner conçoit la psychogenèse comme un ensemble de processus transactionnels où les relations de tutelle adulte-enfant jouent un rôle prépondérant. Celles-ci permettent l’expression des schèmes de comportement issus des processus de sélection biologique et provoquent une transformation de l’enfant au sein d’une « zone proximale de développement ».Cette démarche conduit à une analyse critique des fonctions de l’école et du rôle des adultes porteurs de modèles.

Informations bibliographiques