Le logement: crise publique, remèdes privés

Couverture
Romillat, 2007 - 235 pages
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés
800.000 familles mal logées mais 2 millions d'habitations vacantes, des prix qui explosent mais des revenus qui ne suivent pas, des logements sociaux massivement occupés par des ménages aisés : le logement est en crise. Comme d'habitude depuis un siècle ! Or, l'examen critique des politiques successives du logement amène cette question : les remèdes prescrits par l'état médecin n'auraient-il pas à chaque fois aggravé les maux qu'ils devaient apaiser ? Le logement social, les carottes fiscales, les contrôles des loyers et du foncier constructible sont-ils les bons moyens de satisfaire les besoins de logement des Français ? Comparaisons internationales à l'appui, Vincent Bénard démontre, de façon iconoclaste au pays de l'état tout puissant, que la France ne logera correctement ses pauvres que si la puissance publique se désengage massivement de l'immobilier.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Informations bibliographiques